Texte - +
Imprimer
météo vendredi 16 décembre 2011

La tempête arrive en Suisse

ATS

En France, la tempête «Joachim» a précipité sur la côte bretonne un cargo et 400’000 foyers sont désormais privés d’électricité. Les vents pourraient souffler jusqu’à 110km/h vendredi dans le sud de la Suisse, la CGN supprime toutes ses navettes. Un train a déraillé ce vendredi matin dans le Jura bernois après avoir percuté un arbre déraciné par la tempête. La plus grande prudence est de mise

La tempête Joachim débarque en Suisse. Des rafales à plus de 130 km/h ont été enregistrées vendredi vers 09h00 sur le sommet du Chasseral, dans le Jura bernois, selon le site internet de MétéoSuisse.

Sur le Plateau, les vents atteignaient vendredi matin 40 à 60 km/h, selon MétéoMédia. Le gros de la tempête est attendu pour la fin de la matinée.

Premiers dégâts: un train des Chemins de fer du Jura (CJ) a déraillé vendredi entre Tavannes et Tramelan, dans le Jura bernois, après avoir percuté un arbre déraciné par la tempête. Une douzaine de personnes, dont le conducteur, ont été légèrement blessées.

Ils souffrent de blessures légères et n’ont pas dû être admis à l’hôpital, a expliqué à l’ATS le porte-parole des CJ, Frank Maillard, confirmant une information de Radio Jura bernois (RJB). Les deux tiers du convoi sont sortis des rails sous l’effet du choc.

Vents de 150 km/h au maximum

La tempête Joachim qui balaiera la Suisse vendredi sera exceptionnelle, a averti MétéoSuisse. Elle n’atteindra toutefois pas la puissance de la tempête Lothar de 1999. La CGN supprime ses services sur le Léman et la Suva rappelle que les chantiers peuvent représenter un danger en cas de tempête.

Une profonde dépression transitera du nord de la France à l’Allemagne vendredi. Elle provoquera en toutes régions des vents tempétueux, la période la plus critique se situant entre 06h00 et 15h00, a communiqué jeudi MétéoSuisse.

En plaine, les vents moyens avoisineront les 50 km/h, voire 60 km/h dans le nord. Les rafales seront généralement comprises entre 90 et 110 km/h dans le sud et devraient dépasser 110 km/h dans le nord. Sur les crêtes du Jura et des Préalpes ainsi que dans les Alpes, les rafales maximales avoisineront les 150 km/h.

Dans les vallées alpines, le vent soufflera sous forme de foehn en matinée, puis virera au nord-ouest dans l’après-midi. Les rafales devraient dépasser les 90 km/h dans les deux cas. Pour mémoire, la tempête Lothar, le 26 décembre 1999, avait causé des rafales supérieures à 130 km/h en plaine, le record revenant à Delémont avec 170 km/h, et de 170 à 250 km/h en montagne.

Pas de bateaux sur le Léman

Par mesure de sécurité, la Compagnie générale de navigation sur le Léman (CGN) supprime tous ses services vendredi. Les quatre lignes de navimobilité entre Lausanne-Evian, Lausanne-Thonon, Nyon-Yvoire et Nyon-Chens ne pourront pas transporter les quelque 1600 pendulaires comme elles le font chaque jour.

Les services reprendront dès que possible, vraisemblablement samedi matin, a précisé à l’ATS Terry Guillaume, porte-parole de la CGN. Les clients ont été avertis par SMS et un aller-retour leur sera offert en compensation.

Aucun service de substitution par bus ne peut être mis en œuvre, selon le responsable. Il n’y a pas de transporteur qui puisse prendre en charge un tel nombre de personnes.

Danger sur les chantiers

Une rafale de l’intensité de Joachim peut provoquer de graves accidents sur les chantiers, rappelle la Suva jeudi. Une grue peut se renverser, des échafaudages mal ancrés ou du matériel peuvent être emportés par le vent.

La plus grande assurance accidents obligatoire de Suisse conseille de stopper immédiatement les travaux des grues en cas de rafales. Sur les chantiers, il s’agit d’amarrer le matériel et les éléments de construction instables et d’ancrer solidement les échafaudages.

Texte - +