Texte - +
Imprimer
Reproduire

La police déjoue un attentat contre le patriarche orthodoxe d’Istanbul

La police turque a déjoué un projet d’attentat contre le patriarche oecuménique grec orthodoxe de Constantinople (l’actuelle Istanbul) Bartholomée Ier et arrêté un suspect, a affirmé samedi le patriarcat à l’AFP.

«La police nous a fait part hier matin (vendredi) de la situation. Elle nous a dit qu’on avait arrêté une personne et qu’on en recherchait deux autres», a affirmé le porte-parole du patriarcat, le père Dositheos Anagnostopoulos.

La presse turque a rapporté l’arrestation d’un suspect originaire de Kayseri (centre), Serdar A., sur la base d’une dénonciation l’accusant d’avoir projeté d’assassiner Bartholomée Ier le 29 mai, à l’occasion du 560e anniversaire de la prise de Constantinople par les Turcs.

«La sécurité du patriarcat a été renforcée par la police», a indiqué M. Anagnostopoulos, «elle a tout contrôle pour assurer la sécurité du patriarcat et celle du patriarche».

Le porte-parole a toutefois indiqué que Bartholomée Ier ne prenait pas très au sérieux cet éventuel projet d’attentat.

«Sa Sainteté ne croit pas que ce soit quelque chose de grave», a-t-il souligné.

Ce développement intervient alors que plusieurs incidents ont semé l’inquiétude au sein de la minorité chrétienne de Turquie, forte d’environ 100 000 personnes.

Le 5 mai, un homme a tiré des cartouches à blanc devant une église arménienne d’Istanbul, semant la panique parmi les fidèles venus fêter Pâques, et un jeune Arménien a été roué de coups par un petit groupe d’individus devant une autre église.

Le 28 avril, une église grecque orthodoxe a été vandalisée par un groupe d’une dizaine d’adolescents, qui ont brisé quelques meubles et tenté de piller un tronc. La veille, un groupe de 30 à 40 personnes a brisé les vitres d’une église évangélique en jetant des pierres.

Plusieurs attaques de chrétiens ont eu lieu ces dernières années en Turquie, pays à une écrasante majorité musulmane. (AFP)

Reproduire
Texte - +
Le week-end en continu
 
  1. 17:28

    Crash en Ukraine: un entretien téléphonique incriminant les rebelles authentifié

    Un entretien téléphonique entre deux chefs rebelles enregistré par les services de sécurité ukrainiens et prouvant que leurs hommes ont abattu un avion civil a été authentifié par des experts américains, a annoncé dimanche l’ambassade des Etats-Unis à Kiev....

  2. 16:14

    Les dirigeants palestiniens dénoncent un massacre à Chajaya

    Le gouvernement et la présidence palestiniens ont dénoncé dimanche un «massacre atroce» à Chajaya, une banlieue située à l’est de la ville de Gaza où au moins 62 Palestiniens ont été tués dans le bombardement le plus meurtrier en cinq ans sur Gaza. Le chef de la Ligue arabe Nabil al-Arabi a qualifié ce bombardemant de «crime de guerre»....

  3. 14:51

    L’ETA annonce le démantèlement de son aile militaire

    Le mouvement séparatiste basque ETA annonce le démantèlement de son aile militaire et la mise en place d’un groupe d’experts chargés de neutraliser les armes et explosifs encore en sa possession. Le communiqué daté du 15 juillet et publié dimanche par le journal Gara marque une nouvelle étape vers le désarmement total de l’organisation....

  4. 14:34

    Crash en Ukraine: les boîtes noires du Boeing malaisien seraient à Donetsk

    Les boîtes noires du Boeing 777 de la Malaysia Airlines qui s’est écrasé jeudi dans l’est de l’Ukraine ont apparemment été retrouvées par les insurgés pro-russes. Elles ont été transportées dans leur bastion de Donetsk, a déclaré dimanche Alexandre Borodaï, «Premier ministre» de la République populaire proclamée par les rebelles dans la région....

  5. 13:19

    Le jeune Rom lynché en France est sorti du coma

    Dans le coma depuis un mois après avoir été lynché près de Paris, un jeune Rom s’est réveillé et parle, a annoncé dimanche son avocate. Le jeune Gheorghe, qui avait dans un premier temps été désigné sous le prénom de Darius, «va très bien»....