Texte - +
Imprimer
Reproduire
natation mercredi 21 mars 2012

Laure Manaudou, objectif Londres réussi

Laure Manaudou a réussi son pari. La Française s’est qualifiée pour les JO sur 100 m dos après une retraite de deux ans et demi. (Reuters)

Laure Manaudou a réussi son pari. La Française s’est qualifiée pour les JO sur 100 m dos après une retraite de deux ans et demi. (Reuters)

Après avoir scruté la semaine dernière les piètres performances de Ian Thorpe aux Championnats d’Australie et sa tentative ratée de qualification pour les Jeux de Londres, les projecteurs sont désormais tournés vers une autre star de la natation, Laure Manaudou

Après avoir scruté la semaine dernière les piètres performances de Ian Thorpe aux Championnats d’Australie et sa tentative ratée de qualification pour les Jeux de Londres, les projecteurs sont désormais tournés vers une autre star de la natation, Laure Manaudou.

Cette semaine, aux Championnats de France à Dunkerque, la nageuse d’Ambérieu tente elle aussi un retour gagnant dans les bassins. Après une retraite de deux ans et demi et la naissance de sa fille Marion, la révélation des Jeux d’Athènes 2004 a eu envie de replonger.

C’est à Auburn (USA), où elle s’est exilée avec son compagnon Fred Bousquet, que Manaudou a repris goût aux longueurs au printemps dernier. D’abord dans la douleur. «Les deux premiers mois ont été très durs. J’ai beaucoup pleuré. Je me suis posé pas mal de questions», confiait-elle à la presse française à son arrivée à Dunkerque. Mais elle s’est accrochée, consciente du labeur nécessaire. «Je dois accepter que je ne suis plus la meilleure, que des nageuses plus jeunes sont devant. Je ne peux plus enchaîner comme avant.»

Alors, pour alléger ses souffrances à l’entraînement et se donner une plus grande chance, son coach (Brett Hawke) et elle ont opté mi-janvier pour un programme minimal. L’ancienne championne du monde et championne olympique du 400 m a décidé de se concentrer sur le 100 m dos. La nage de ses débuts. Celle pour laquelle elle possède des qualités innées, d’après Philippe Lucas, son ancien mentor, rappelant qu’elle a été championne d’Europe junior de la discipline en 2002. Cette mission ciblée s’est avérée un choix judicieux. Contrairement à Thorpe, la Française a réussi son pari. Mardi, elle a obtenu son ticket pour Londres en décrochant le titre de championne de France du 100 m dos. Elle s’est imposée en 1’00’’16’’,’ son deuxième meilleur chrono depuis son retour à la compétition. Un temps inférieur aux minima requis pour être du voyage olympique cet été. «Je n’avais pas envie d’être devant ma télé pendant les Jeux. J’ai vraiment tout mis en place pour y parvenir. Je suis soulagée et heureuse», a lâché une Manaudou apaisée par la maternité et qui avoue nager avec plus de plaisir.

Reproduire
Texte - +