Texte - +
Imprimer
étude mardi 24 avril 2012

Boire du café ferait baisser la tension artérielle sur la durée

ATS

Le café contribue à réduire les risques d’infarctus et d’accident vasculaire cérébral. (DR)

Le café contribue à réduire les risques d’infarctus et d’accident vasculaire cérébral. (DR)

Comme le jogging, boire du café augmente la tension artérielle sur le moment mais l’abaisse sur la durée, ont constaté des chercheurs lémaniques. Notre réaction à la caféine est toutefois en grande partie déterminée génétiquement, et cette découverte n’est valable que pour les non-fumeurs

Une tasse quotidienne de café baisse la tension artérielle jusqu’à 9 millimètres de mercure, a indiqué mardi le Fonds national suisse (FNS), qui a soutenu cette étude menée par l’équipe de Murielle Bochud, du CHUV à Lausanne. Cela réduit en conséquence les risques d’infarctus ou d’accident vasculaire cérébral.

La caféine est connue pour augmenter à court terme la tension artérielle, mais sur la durée, elle produit l’effet inverse. Un peu comme le jogging: pendant la course, la tension artérielle grimpe, mais la pratique régulière protège des dommages cardiovasculaires, souligne le FNS.

Idris Guessous et ses collègues des Hôpitaux universitaires de Genève ont pour leur part comparé la tension artérielle et le bagage génétique de plus de 16 000 personnes avec leur consommation de café. Il s’est avéré qu’il existe une corrélation entre les différents variants du gène CYP1A2 et l’intensité de la consommation de café. Celle-ci est donc largement déterminée au niveau génétique.

Le gène CYP1A2 code pour la protéine éponyme, qui joue un rôle déterminant dans la dégradation de la caféine dans le foie. Les personnes qui ont hérité d’un variant performant de cette protéine ont tendance à consommer plus de café. Elles présentent également en moyenne une tension artérielle plus basse que les personnes dotées d’un variant moins performant, selon ces travaux publiés dans Human Molecular Genetics .

En outre, augmenter sa consommation de café pour abaisser sa tension artérielle ne vaut que pour les non-fumeurs. En effet, la fumée de cigarette renforce l’activité de la protéine CYP1A2 et accélère la dégradation de la caféine dans le foie chez les personnes qui sont dotées du variant moins performant de la protéine. «La fumée masque ainsi l’effet protecteur du café», conclut Idris Guessous, cité dans le communiqué.

Texte - +