Texte - +
Imprimer
Avions de combat vendredi 29 juin 2012

La Suède pourrait prêter des Gripen à la Suisse

ATS

(Keystone)

(Keystone)

Le chef du Département de la défense (DDPS) Ueli Maurer a fait cette annonce vendredi à Meiringen (BE) après une rencontre de travail officielle de deux jours avec son homologue suédoise Karin Enström.

Jusqu’à ce que l’achat du Gripen E/F soit sûr, la Suède pourrait mettre à disposition de la Suisse la version précédente, l’actuel Gripen C/D. Cet arrangement, sous forme de contrat de location par exemple, permettrait de mettre hors service les Tiger F-5 qui doivent être remplacés.

Le chef du Département de la défense (DDPS) Ueli Maurer a fait cette annonce vendredi à Meiringen (BE) après une rencontre de travail officielle de deux jours avec son homologue suédoise Karin Enström.

Le prêt d’une dizaine d’avions de combat Gripen C/D se ferait pour une période transitoire, après le feu vert du Parlement à l’achat de 22 modèles E/F pour 3,1 milliards de francs et après un éventuel référendum, a précisé à l’ats la porte-parole du DDPS Sonja Margelist. Cette solution pourrait permettre de former les pilotes et de remiser les Tiger F-5, ce qui éviterait leur entretien.

L’acquisition du Gripen, du constructeur suédois Saab, a été le sujet principal de la rencontre entre les deux ministres. M. Maurer et Mme Enström ont en outre signé une déclaration d’intention au sujet d’une coopération renforcée en matière de politique de sécurité et de défense.

Il s’agissait de la première rencontre entre les deux ministres, Mme Engström n’étant en fonction que depuis quelques mois. Le DDPS tire un bilan positif de la visite.

Les contacts entre le ministère suédois de la défense et le DDPS reposent sur une longue tradition, rappelle le département. En raison de leurs points communs tels que la non-appartenance à un bloc militaire, le nombre de la population et la situation en matière de politique de sécurité, les deux pays sont confrontés à des défis similaires.

Texte - +