Texte - +
Imprimer
Réseaux sociaux mercredi 12 décembre 2012

Le Pape bénit ses ouailles sur Twitter

Paul Ronga

(Capture d’écran)

(Capture d’écran)

Ce mercredi, Benoît XVI a envoyé ses cinq premiers minimessages depuis le compte @Pontifex. Retweeté des dizaines de milliers de fois, le pape atteint 1,3 million d’abonnés

«Chers amis, c’est avec joie que je m’unis à vous par Twitter. Merci pour votre réponse généreuse. Je vous bénis tous de grand cœur», a tweeté en anglais Benoît XVI, 85 ans, ce matin à 11h28, depuis son compte personnel @Pontifex. C’est le premier mini-message que le pape a envoyé de son compte personnel @Pontifex, après un premier tweet en juin 2011 à l’occasion du lancement du portail News.va

Une demi-heure plus tard, le pape a tweeté une première question et une première réponse sur la foi: «Comment pouvons-nous mieux vivre l’Année de la Foi dans notre quotidien?Dialogue avec Jésus dans la prière, écoute Jésus qui te parle dans l’Évangile, rencontre Jésus présent en celui qui est dans le besoin». Deux autres questions-réponses ont suivi dans l’après-midi. «Cent quarante caractères, c’est peu», mais «la plupart des versets de l’Evangile sont plus courts», a fait remarquer le père Lombardi, porte-parole du Saint-Siège.

Le pape écrit en anglais sur le compte principal @pontifex, traduit en sept langues dans des comptes ad hoc. Suite au premier tweet, partagé des dizaines de milliers de fois, les comptes du pape ont dépassé le million d’abonnés vers midi et totalisaient mercredi soir près de 1,4 million d’abonnés.

Sous les messages du pape apparaissent cependant des réactions mitigées. «Vous avez 4 heures [pour répondre]», tweete un internaute au compte francophone du pape qui, quatre heures plus tard, ne présentait toujours pas le cinquième tweet papal: c’est le compte italophone qui a publié par erreur les traductions en français et en arabe. D’autres internautes ont interpellé le Saint-Père par diverses critiques, notamment des allusions aux affaires de pédophilies.

Les mini-messages du pape sont rédigés en direct, contrairement au «premier tweet» du 28 juin 2011, préparé à l’avance et que Benoît XVI avait envoyé d’une simple pression sur le bouton «PUBLISH» d’une application pour iPad. «Chers amis, je viens de lancer News.va Que soit loué notre Seigneur Jésus-Christ! Avec mes prières et mes bénédictions», avait alors tweeté le Saint-Père depuis le compte @news_va_en.

Texte - +