Texte - +
Imprimer
Commenter
Reproduire
lectures mercredi 27 juin 2012

Un Atlas qui décortique l’Etat dans la nuance

(ND)

(ND)

La Badac publie un Atlas de l’Etat après avoir mis en ligne un site interactif sur l’Etat en Suisse: 300 cartes didactiques pour redécouvrir les contours de la mosaïque helvétique

L’Etat, en Suisse, est-il svelte ou boursouflé? Agit-il avec efficacité ou souffre-t-il de pesanteurs paralysantes? On ne compte pas les jugements hâtifs prononcés sur son compte et inspirés par de solides préjugés idéologiques. Car, de fait, l’action étatique en Suisse est difficile à cerner avec précision tant elle est protéiforme. Les comparaisons brutes sont difficiles tant les informations sont dispersées entre les trois niveaux d’intervention: la Confédération, les cantons et les communes.

Une tâche de la Badac, la Base de données des cantons et des villes suisses hébergée par l’Idheap à Lausanne (www.badac.ch), est de rassembler ces données et de les analyser. Le Temps avait salué, en octobre 2010, la mise en service d’un site interactif permettant d’exploiter ces précieuses données. Un pas de plus vient d’être franchi avec la parution d’un Atlas de l’Etat, ouvrage inédit qui cartographie toute une série de données sur l’Etat en Suisse. L’organisation et la taille de l’Etat sont passées au scanner. Puis c’est le tour des grandes tâches de l’Etat – la sécurité (surveiller, punir), l’éducation (enseigner, former), la santé (soigner, intégrer), gouverner (l’Etat manager, les droits politiques, les partis, etc.)

Un indicateur pointu donne lieu à une photographie de la Suisse, avec son lot de surprises ou de confirmations. La nuance est le maître mot de cette approche rigoureuse due à une équipe de scientifiques qui a travaillé en étroite collaboration avec les services statistiques du pays. Le résultat: 300 cartes didactiques pour cerner les contours de la mosaïque suisse.

Reproduire
Commenter
Texte - +