Texte - +
Imprimer
Reproduire
sanctions samedi 24 mars 2012

Pas de blé français à Téhéran cette année

Après les 180 000 tonnes de blé américain vendues ces dernières semaines à Téhéran, «des discussions sont en cours pour un volume additionnel de 220 000 tonnes», avance un négociant genevois. Ces besoins s’expliqueraient par de maigres perspectives de moissons cette année en Iran. Selon le US Bureau of the Census, les ventes de blé américain ont été quasi nulles au cours des deux dernières années. En revanche, en 2009, comme en 2008, elle avait représenté les trois quarts des 365 millions de dollars de produits agricoles américains vendus à l’Iran.

La France, premier pays céréalier de l’Union européenne, n’a pas exporté de blé vers l’Iran sur la «campagne» en cours (septembre à septembre). De source officielle, «les dernières ventes enregistrées concernaient 350 000 tonnes de blé cultivé sur la campagne 2008-09».

La rumeur sur une infiltration des céréales via l’Irak est écartée par les négociants. «Si c’était le cas, cela se ferait par containers, ce qui ne pourrait en aucun cas satisfaire les besoins d’un pays qui devra importer 2 millions de tonnes de blé cette année», précise une source.

Reproduire
Texte - +