Texte - +
Imprimer
premier semestre mardi 17 juillet 2012

Fortunes diverses pour les entreprises suisses

Agences

Recul du bénéfice pour Georg Fischer. La Banque Coop le fait progresser. A l’inverse de Linth. Stabilité pour la BCN. Ventes en forte hausse pour SGS. Kardex sort du rouge. Acquisition pour Helvetia

Georg Fischer a vu son bénéfice net reculer à 80 millions de francs au premier semestre 2012, contre 92 millions un an plus tôt. Le groupe industriel schaffhousois a en revanche inscrit un chiffre d’affaires stable à 1,87 milliard.

Ce niveau a pu être maintenu grâce à une croissance des ventes en Asie et en Amérique. La demande s’est par contre contractée dans la zone euro, relève la société dans un communiqué publié mardi. En dépit des difficultés rencontrées sur le Vieux Continent, la direction se dit convaincue de pouvoir réaliser un second semestre semblable au premier.

De son côté, la Banque Coop se réjouit de son premier semestre 2012. L’établissement a vu son bénéfice grimper de 47,3% à 23,3 millions de francs et son résultat brut de 23,7% à 45,4 millions.

Cette hausse est due principalement à la suppression des coûts de migration informatique qui avaient pesé lors du premier semestre 2011, précise la banque dans un communiqué publié mardi. Les fonds de la clientèle ont pour la première fois franchi le seuil des 10 milliards, atteignant exactement 10,47 milliards.

Pour sa part, le géant genevois SGS a une fois de plus amélioré ses ventes et ses bénéfices. Le spécialiste de la certification et de l’inspection a vu son chiffre d’affaires progresser de 15,1% au 1er semestre à 2,7 milliards de francs. Son bénéfice net s’est accru de 1,7% sur un an à 245 millions.

La progression du chiffre d’affaires s’explique par une croissance organique de 11,1% et par les résultats des sociétés récemment acquises, a indiqué SGS mardi. Le résultat d’exploitation ajusté s’est inscrit à 413 millions de francs sur les six premiers mois de l’année, en hausse de 12,2% par rapport à la même période de 2011. Au niveau EBIT, le bénéfice s’est accru de 4,5% à 373 millions.

Restructuration

Le groupe a réalisé ces performances malgré une charge exceptionnelle de 26 millions de francs liée au programme d’investissement mis en place jusqu’en 2014. Celui-ci implique une restructuration qui a conduit à des suppressions définitives de postes durant le semestre dans certaines activités historiques, note le groupe dans son rapport d’activité.

Malgré la situation économique délicate, SGS maintient ses prévisions pour l’ensemble de l’année. La société table sur une forte croissance du chiffre d’affaires et un résultat d’exploitation ajusté supérieur à celui de 2011, à taux de change constants.

Kardex table sur des chiffres noirs au premier semestre 2012. Le spécialiste zurichois de systèmes de stockage et de manutention table sur un bénéfice net de 8,5 millions d’euros (10,2 millions de francs), contre une perte de 1,2 million sur les six premiers mois de 2011.

Le chiffre d’affaires devrait s’inscrire en hausse de quelque 8% sur un an à 239 millions d’euros, pour un carnet de commandes atteignant 163 millions (156,8 millions à la fin juin de 2011). Au niveau opérationnel, le résultat EBIT devrait se fixer à 12 millions environ (2,7 millions au premier semestre 2011).

Le groupe, qui avait renoué avec les profits l’an passé, ne formule pas de prévisions pour l’ensemble de 2012. Il publiera ses résultats semestriels définitifs le 23 août.

Achat en France

L’assureur Helvetia poursuit sa conquête du marché hexagonal. Le groupe saint-gallois a acquis le portefeuille français d’assurance transport et maritime de Gan Eurocourtage, filiale de Groupama. En 2009, il avait déjà acheté l’Européenne d’Assurance Transport (CEAT).

Le prix de l’acquisition se monte à 38,5 millions d’euros (46,2 millions de francs), sans capitaux propres, a indiqué mardi Helvetia. Ces derniers ne sont pas inclus dans le portefeuille.

L’assureur saint-gallois va financer cet achat par des moyens propres. Sous réserve de l’approbation des organes de surveillance, l’opération sera conclue au cours du 2e semestre.

Le portefeuille d’assurances transport de Gan Eurocourtage, société dont le siège se trouve au Havre, a généré en 2011 un volume de primes de 166 millions d’euros. Helvetia France va ainsi pouvoir tripler son portefeuille français et devenir le numéro deux des activités d’assurance transport et maritime françaises.

Linth régresse

La Banque Linth a vu au premier semestre son bénéfice net baisser de 13,4% à 7,8 millions de francs. Le bénéfice brut a, lui, chuté de 24,1% sur un an à 9 millions, a indiqué mardi l’établissement saint-gallois.

Ce recul s’explique par une forte hausse des charges, 10,7%. La mise en place de deux nouvelles succursales et la centralisation des services ont fait monter les frais de personnel, explique la Banque Linth dans son communiqué.

La Banque cantonale neuchâteloise (BCN) a dégagé au premier semestre 2012 un bénéfice net de 20 millions de francs, légèrement inférieur à celui affiché au 30 juin 2011 (20,2 millions). La somme du bilan augmente de 7,2% pour s’établir à 8,6 milliards.

En dépit d’une progression soutenue de l’activité, le résultat est resté inchangé sous l’effet conjugué de la contraction des marges et de l’atonie du marché boursier, a annoncé mardi la BCN.

Les comptes intermédiaires sont marqués par une augmentation importante des crédits aux entreprises et des hypothèques. Ces dernières progressent de 193 millions de francs, soit à un rythme semestriel de 3,4%. Les crédits aux entreprises ont augmenté de 7,9% pour atteindre 1,1 milliard.

Texte - +
Publicité