Texte - +
Imprimer
Reproduire
Battlefield 3 mardi 03 janvier 2012

Sous la menace du PLR

Testé sur XBox 360. Disponible également sur PS3 et PC.

Le conflit a passionné la presse vidéoludique: l’éditeur Electronic Arts allait-il avec «Battlefield 3» damer le pion à son concurrent Activision, leader du marché du jeu de tir en vue subjective avec sa licence «Call of Duty», dont le dernier épisode, «Modern Warfare 3», vient de sortir? D’un pur point de vue économique, on attendra le bilan sans toutefois trop croire au putsch. Vu sous un angle purement esthétique, c’est plus clair: «Battlefield 3» doit se soumettre, battu par la fluidité, la puissance et la noirceur de «Call of Duty».

Entendons-nous: le jeu dont il est question ici ne démérite pas pour autant et permettra de passer de bons moments dans la peau d’un marine du nom de James Blackburn qui, par flash-backs successifs, vous emmènera vers différents théâtres d’opération principalement moyen-orientaux sur lesquels il s’agira de contrer les menées d’une organisation terroriste connue sous le nom de PLR (si si...). Les missions sont relativement variées même si plutôt classiques et desservies par une trame narrative générale plutôt mince. La réalisation pèche quelque peu, au détriment de la puissance d’immersion. Exception notable: une époustouflante mission comme copilote d’un F18 lancé de son porte-avion pour régler son compte à un chef terroriste. Bluffant. On notera enfin la présence d’un mode multijoueurs de l’avis général fort prenant. Au final, un jeu honnête, ni plus, ni moins.

Note: 3,5 sur 5

Reproduire
Texte - +