Texte - +
Imprimer
Reproduire
Sauver Lavaux iii lundi 02 juillet 2012

Helvetia Nostra exige que son initiative soit soumise au scrutin

LT

La Fondation Franz Weber repart au combat. (Keystone)

La Fondation Franz Weber repart au combat. (Keystone)

La Fondation réclame que la troisième initiative lancée par Franz Weber pour protéger le vignoble, inscrit au patrimoine de l’Unesco, soit enfin mise en votation populaire

Helvetia Nostra repart au combat. Dans un communiqué envoyé ce matin aux médias, Pierre Chiffelle, l’avocat de la Fondation Franz Weber, somme le Conseil d’Etat vaudois «de soumettre l’initiative Sauver Lavaux III, déposée le 7 août 2009 et munie de 16 829 signatures valables, sans faute cette année encore au scrutin populaire».

Pierre Chiffelle, qui fustige les lenteurs du gouvernement vaudois, ne mâche pas ses mots: «Il faut hélas constater que certaines communes n’ont de cesse que de précipiter les manœuvres tendant à battre en brèche les principes qui devraient s’appliquer en cas d’adoption de l’initiative», écrit-il. Selon lui, aucun motif ne justifie que, plus de six mois après l’arrêt du Tribunal fédéral, la date de votation n’ait pas encore été fixée à la prochaine date utile.

En novembre 2010, la Cour constitutionnelle vaudoise avait invalidé cette troisième initiative lancée par Franz Weber pour protéger le vignoble inscrit au patrimoine de l’Unesco. Mais les écologistes vaudois ont ensuite obtenu gain de cause devant le Tribunal fédéral.

Le texte a pour but de rendre plus contraignants et en partie directement applicables les principes de protection figurant dans la loi actuelle sur le Plan de protection de Lavaux. «Matériellement, la loi prévoit notamment une zone réservée, en principe inconstructible durant la période d’adaptation de la planification», rappelle Pierre Chiffelle.

Reproduire
Texte - +