Texte - +
Imprimer
Reproduire
Le produit de la semaine lundi 27 février 2012

Une barrière basse pour un niveau de bonus attractif

Dieter Haas*

Le certificat bonus PPRUG plaît aux investisseurs. Il les a protégés de fortes pertes et contient encore les ingrédients nécessaires à un succès final

Les certificats bonus font partie des types de produits les plus classiques au sein des structurés. Leurs barrières protègent les investisseurs de replis temporaires et leur permettent de participer à la hausse des cours. Même en cas d’évolution latérale des cours du sous-jacent, l’acheteur obtient un rendement respectable. Comme la protection n’est pas absolue mais relative et qu’elle tombe si la barrière est touchée, il faut éviter d’acheter un tel produit à la fin d’un mouvement de hausse. Pour l’instant, les marchés se situent dans une tendance plutôt stable. En raison de la faiblesse de l’évaluation des actions, ainsi que de l’absence d’alternatives de placements, les chances de hausse restent élevées.

Pour les investisseurs prudents, le certificat bonus PPRUG constitue une opportunité d’entrée sur le marché. La barrière est très éloignée du cours actuel. La valeur de 3266,16 a été atteinte pour la dernière fois au premier trimestre 1996. Même lors du plus bas de mars 2003 ou de celui de 2009, l’indice est resté au-dessus de ce niveau. A la hausse, le niveau du bonus offre une forte marge de manoeuvre en cas de stabilité des cours jusqu’à l’échéance. Le rendement annuel du bonus dépasse celui du marché des capitaux, même s’il s’est un peu affaibli en raison de la hausse du SMI.

Les certificats bonus sont actuellement très recherchés. Selon les émetteurs, l’émission de PPRUG serait au besoin automatiquement accrue. Le marché secondaire ne risque donc pas d’être asséché. Le certificat bonus PPRUH dispose aussi de chiffres clés attractifs (niveau du bonus à 6965,62 francs, barrière à 3308,94 francs, échéance le 8 janvier 2014). Pour les autres certificats bonus actuellement sur le marché secondaire, soit la protection est inférieure, soit l’échéance est moins favorable.

Avec l’aide de la onction recherche (Produktfinder), l’investisseur intéressé peut se faire lui-même une idée sur www.payoff.ch ou sur le site internet de Scoach. Compte tenu de tous ces facteurs, il semble qu’il n’y a pas d’alternative valable au PPRUG en termes de risque/rendement. Comme le graphique l’indique par rapport à la valeur sous-jacente, l’évolution du produit souligne de façon impressionnante les mérites de cette catégorie.

»Coopération payoff et Le Temps

Reproduire
Texte - +