Texte - +
Imprimer
justice jeudi 08 novembre 2012

Le procès des joueurs du FC Gossau s’est ouvert devant le Tribunal pénal fédéral

ATS

Les deux hommes de 27 et 35 ans sont accusés d’avoir pris part à un marché international de paris truqués sur des matches manipulés en 2009. En tant que gardiens de but, ils avaient tous deux une grande influence sur l’issue des parties

Le procès de deux anciens footballeurs du FC Gossau (SG) s’est ouvert jeudi devant le Tribunal pénal fédéral à Bellinzone. Les deux hommes de 27 et 35 ans sont accusés d’avoir pris part à un marché international de paris truqués sur des matches manipulés en 2009.

Les deux joueurs auraient été recrutés par une bande active au niveau international, selon l’acte d’accusation du Ministère public de la Confédération (MPC). En tant que gardiens de but, ils avaient tous deux une grande influence sur l’issue des parties. La magouille consistait à laisser gagner l’équipe adverse.

Les deux accusés doivent répondre de complicité d’escroquerie par métier. L’un est en outre accusé d’escroquerie par métier et de tentative d’escroquerie par métier.

Dans le courant de l’année 2009, le plus âgé serait devenu lui- même recruteur et intermédiaire au sein du groupe. Selon l’accusation, c’est lui qui aurait contacté des coéquipiers du FC Gossau et aurait discuté de la tactique peu avant les matches.

Le procès de jeudi revient sur cinq matches de Challenge League en 2009 qui auraient débouché sur des résultats faussés: FC Gossau - FC Locarno (0-4) et FC Servette - FC Gossau (4-0) en mai, FC Lugano - FC Gossau (7-0) en septembre, et FC Gossau - FC Vaduz (1-4) en novembre.

Un sixième match entre le FC Locarno et le FC Gossau en août aurait également fait l’objet d’un accord préalable, mais n’aurait pas donné le résultat escompté.

Les paris sur les matches étaient organisés par des individus appartenant au groupe international qui utilisait notamment des plateformes de paris en Asie. Les mises étaient fixées juste avant la rencontre. Des informateurs contrôlaient le déroulement de la partie et les joueurs achetés.

Le procès des deux gardiens est prévu sur un jour. Il sera suivi lundi de deux autres audiences, concernant un ancien gardien du FC Thoune et d’un recruteur. Les verdicts de toutes ces affaires seront prononcés mardi.

Texte - +