Texte - +
Imprimer
Reproduire
Modèles de salon (4) mardi 13 mars 2012

Un sèche-cheveux de 1200 CV

Bugatti 16.4 Veyron Grand Sport Vitesse. (DR)

Bugatti 16.4 Veyron Grand Sport Vitesse. (DR)

La Bugatti 16.4 Veyron Grand Sport Vitesse, version décapotable

Dans la famille «au volant brushing au vent», je voudrais la Bugatti 16.4 Veyron Grand Sport Vitesse. C’est déraisonnable, certes. D’abord parce qu’on imagine difficilement toute permanente ou autre mise en plis digne de ce nom résister aux performances affichées de la bête.

Les 1200 ch du 16 cylindres de 8 litres quadriturbo (!!!) catapultent cet avion de chasse déguisé en roadster de 0 à 100 km/h en 2’’6. 1500 Nm de couple. Vitesse maximale? Au-delà des 410 km/h, mais bridée à 375 km/h. Il ne faut quand même pas exagérer.

Le tout en version décapotable donc, la grande nouveauté. Le monstre est l’héritier de la fusion des modèles Grand Sport et Super Sport de la marque alsacienne, dont les liaisons au sol, l’aérodynamique et le freinage ont été modifiés en conséquence. Le châssis a également été adapté aux performances surréalistes de la fusée.

37,2 litres aux 100 kilomètres en ville et des rejets de CO2 qui atteignent 867 g/km en milieu urbain… Cette supercar sert plus à prouver le savoir-faire technique de la marque (qui appartient au groupe VW) qu’à célébrer la révolution verte dans le monde de l’automobile. «Démontrer que Bugatti est capable de redéfinir les limites du techniquement possible.»

Le prix? Entre 1,5 et 2 millions d’euros, selon le niveau de finition. Au début du XXe siècle, Ettore Bugatti, le fondateur de la marque, avait mis en garde: «Rien n’est trop beau, rien n’est trop cher.»

Reproduire
Texte - +