Texte - +
Imprimer
Reproduire
scandale lundi 26 mars 2012

«Le Libor est le chiffre le plus important du monde»

Rosa Abrantes-Metz est l’une des premières à s’être penchée sur les possibles manipulations du taux Libor*. Professeure à la Stern School of Business de l’Université de New York et au Global Economics Group, elle estime que l’enquête durera des années

Rosa Abrantes-Metz est l’une des premières à s’être penchée sur les possibles manipulations du taux Libor*. Professeure à la Stern School of Business de l’Université de New York, elle estime que l’enquête durera des années.

Le Temps: Pourquoi les enquêtes ont-elles pris autant de temps pour être lancées?

Rosa Abrantes-Metz: Elles ont été rendues publiques en 2011, mais il est probable qu’elles aient commencé bien avant. Les autorités ont sans doute voulu récolter du matériel avant de faire une annonce.

– Combien de temps prendront-elles?

– Des années! Cinq ans, peut-être plus. Il est possible que les banques parviennent à un accord avec les autorités et que cela se termine plus rapidement. Mais, même ainsi, il y a un nombre important de plaintes privées qui impliquent des banques. Et d’autres vont probablement suivre.

– Faut-il changer le système?

– Les prix du marché peuvent être manipulés. Mais la recherche montre qu’il est plus difficile de le faire avec des prix de transactions qu’avec des appréciations. Le Libor est justement une moyenne des suppositions des banques qu’elles soumettent chaque jour. On ne fonde pas tout un système sur des suppositions! Le Libor est le chiffre le plus important du monde. Il devrait être basé sur des données venant de transactions réelles. Il est cependant possible que les banques ne souhaitent pas le faire.

– Y a-t-il d’autres moyens de procéder?

– On pourrait lier le Libor à d’autres indices, ou à des paniers d’indices. Ils pourraient être constitués de taux d’intérêt des banques centrales ou des obligations d’Etat, par exemple. Il faut que cela soit mieux contrôlé. Il faut trouver un moyen pour que les banques révèlent ces taux.

* «Libor Manipulation?», R. Abrantes-Metz et al., «Journal of Banking and Finance», 2012.

Reproduire
Texte - +
Publicité