Texte - +
Imprimer
Reproduire
internet lundi 09 février 2009

Sauvegarder ses fichiers en ligne devient efficace

Certaines photos, chansons ou vidéos peuvent être enregistrées en ligne.La preuve avec le test du service suisse Wuala

Un disque dur qui crashe, des données effacées par erreur, un ordinateur volé ou endommagé par de l’eau… Cela n’arrive bien sûr pas qu’aux autres, et mieux vaut prendre dès maintenant des mesures pour protéger ses données les plus chères. Notre ordinateur contient de plus en plus de photos, de vidéos, de chansons et bien sûr de simples fichiers texte, dont la perte peut être très douloureuse. D’où la nécessité de prendre des mesures immédiates.

La première idée, c’est de graver ces données sur DVD. L’opération est relativement rapide, mais elle a l’inconvénient majeur de ne pas être dynamique. Si l’on modifie ou réorganise ses données, il faut graver de nouveaux DVD. Le disque dur externe est une option intéressante, d’autant que les prix de la mémoire chutent. La firme LaCie propose ainsi un disque d’une capacité d’un téraoctet (mille gigaoctets) à 190 francs. Ces disques sont aussi relativement fragiles et les documents ne peuvent être consultés depuis n’importe où. D’où l’idée d’expérimenter les solutions de stockage en ligne. Parmi la centaine de services disponibles, souvent en partie gratuitement, celui de la société zurichoise Caleido est intéressant. La firme a d’ailleurs remporté, début janvier, le second prix de la meilleure start-up internationale lors de la remise des célèbres Crunchies Awards.

Démarrons le test. Le service, baptisé Wuala, demande (si cela n’a pas été fait) l’installation de la technologie Java, gratuite, avant de démarrer. Deux minutes plus tard, l’inscription en ligne peut commencer. Trente secondes plus tard, l’application démarre. La grande force de Wuala, c’est de pouvoir être utilisé depuis n’importe quel ordinateur. Le service a été conçu comme une application web et fonctionne ainsi de façon très légère. On découvre des répertoires «Documents», «Music» ou «Videos». Il suffit de sélectionner des éléments depuis son disque dur et de les glisser vers ces répertoires pour les sauvegarder en ligne. Pas besoin de charger les fichiers un à un, ce qui est pratique. Ensuite, il est aisé de déplacer ses fichiers d’un répertoire à l’autre, sur son espace personnel.

Un moteur de recherche permet de retrouver facilement ses documents, qui apparaissent sous forme de vignettes. Leur mise en ligne est rapide: comptez ainsi cinq secondes pour des fichiers de 10 Mo au total, avec une connexion DSL standard de 5 Mbit/s.

L’autre grande force de Wuala, c’est de pourvoir partager ses fichiers. On peut en faire profiter ses amis qui utilisent aussi Wuala, ou avertir par e-mail une connaissance qu’un document est mis en ligne. Il suffira à son correspondant de cliquer sur le lien pour télécharger un document PDF ou une photo. Le paramétrage du partage des fichiers n’est pas forcément clair et nécessite quelques tests pour être familiarisé avec l’opération – la société affirme améliorer le processus. L’on peut aussi se balader sur Wuala pour découvrir tous les documents partagés librement par d’autres utilisateurs.

Wuala offre gratuitement le stockage de 1 Go de données, et l’on peut acheter 100 Go pour 160 dollars par an, par exemple. Mais est-ce prudent de confier ses données à une start-up? «Nous sommes solides et existerons certainement dans cinq ans, sourit Dominik Grolimund, cofondateur de Caleido. De plus, les fichiers sont certes stockés dans plusieurs endroits, mais leur accès est totalement crypté.»

La firme utilise la technologie peer-to-peer pour distribuer les données. Celles-ci sont stockées sur des serveurs de Caleido, mais aussi sur le disque dur d’ordinateurs d’utilisateurs qui l’acceptent. En échange, ceux-ci se voient allouer gratuitement de l’espace de stockage additionnel. Et si tous les utilisateurs sont hors ligne? «Il n’y a jamais de problème, car toutes les données sont aussi enregistrées sur nos serveurs», assure Dominik Grolimund.

Reproduire
Texte - +
Publicité