Texte - +
Imprimer
Reproduire
Zone Euro mercredi 27 juin 2012

Aux inopérants les mains pleines

L’hébergement en Ukraine, SOS à tous les Terriens, y’en aura pas pour tout le monde, alerte écarlate sur l’Euro 2012. D’ailleurs, il était possible de réserver, en février donc dans la plus grande des urgences, un taudis à 300 euros la nuitée, cafards compris et eau chaude exclue

L’hébergement en Ukraine, SOS à tous les Terriens, y’en aura pas pour tout le monde, alerte écarlate sur l’Euro 2012. D’ailleurs, il était possible de réserver, en février donc dans la plus grande des urgences, un taudis à 300 euros la nuitée, cafards compris et eau chaude exclue.

Aux inopérants les mains pleines. L’autre jour, en flânant dans Varsovie parce qu’il n’y a rien à faire d’autre en Pologne ces temps-ci, on s’est quand même dit qu’il fallait songer à trouver une turne du côté de Donetsk. Hop un saut sur Internet, cet Hermès des temps modernes, dieu du voyage, du commerce et des voleurs – sombre oracle. Trois clics, on prend nos claques, assez satisfait sur le papier parce qu’au diable les écrans: 120 balles la nuit, vu les circonstances, bien joué bibi!

Et tout à coup, le gros doute quand le chauffeur de taxi, lui-même interloqué – d’ailleurs il avait dû consulter cinq collègues avant de visualiser l’adresse –, bifurque sur la petite rue à droite avant de s’engager sur le chemin de terre à gauche. Gloups, il fait noir. Une fois le portail poussé: bingo! Une espèce de mas provençal à cinq minutes en diligence du boulevard Pushkin, vigne vierge et bateau pirate dans la fontaine compris, et puis des fleurs tout autour. Zone tranquille, disait l’annonce; juste. Service de navette gratuit; pas faux, puisque Sergiy, torse poil dans sa cour, enfilera un tee-shirt pour nous convoyer en plein centre. Réception ouverte 24h/24h; correct parce qu’Olga, sa femme, ouvrira la porte un peu tard. Sauna inclus? Oui puisque la clim’ déconne et que la baie vitrée ne s’ouvre pas…

Peu importe, la Villa Tolstogo est un havre paradisiaque. A l’intérieur de la piaule, la magie opère vite, avec cette paroi dorée tapissée de fleurs de lys rose pétrole. Sur l’étagère, un dragon rouge qui sourit et un singe qui fait du trapèze, sic. La connexion internet promise? «Nous avons eu la foudre voici quelques jours», ment la taulière avec aplomb. Pas de problème: il suffit alors d’entonner «Show me the way to next wifi bar» en ukrainien pour trouver une solution.

Reproduire
Texte - +