Texte - +
Imprimer
Reproduire
industrie mardi 06 décembre 2011

Une marque horlogère suisse passe en mains indiennes

Titan acquiert Favre-Leuba pour quelque 2,5 millions de francs. La société vise le marché du sous-continent

L’horlogerie suisse n’en finit pas de susciter les convoitises, également de la part de groupes étrangers. Après plusieurs acquisitions de marques helvétiques par des capitaux chinois, c’est peut-être désormais le tour des Indiens. Le groupe Titan Industries a ainsi fait main basse sur la société horlogère neuchâteloise Favre-Leuba.

Le montant de la transaction avoisine les quelque 2,5 millions de francs, selon des documents fournis à la bourse de Bombay. Martin Wepfer, avocat chez Mathys Schmid Partner à Bâle et administrateur de Maison Favre-Leuba a confirmé lundi la transaction au Temps. «C’est inédit. A ma connaissance, c’est la première fois que des Indiens prennent des intérêts dans l’horlogerie suisse», a indiqué Jean-Daniel Pasche, président de la Fédération horlogère.

La société était toutefois inactive ces dernières années et Titan, qui appartient au géant indien Tata, s’empare simplement des droits de la marque. La société, dont les origines remontent à 1737 au Locle, ne disposait plus de site de production mais était établie auparavant à la rue Fritz Courvoisier à La Chaux-de-Fonds.

Racheté à LVMH

Propriétaire depuis 2003 de la marque, le groupe espagnol Valfamily n’était pas parvenu à la relancer, notamment en raison de la crise économique de 2008, d’après l’administrateur. La dernière collection remontait à 2009. Le groupe espagnol, du financier Roberto Lopez Haba, avait racheté la marque au français LVMH, numéro un mondial du luxe.

Selon Martin Wepfer, Titan veut recommencer la production en Suisse et bénéficier du label swiss made, mais aucun projet précis n’a encore été finalisé. Le développement sur le marché indien sera l’une des autres priorités. Favre Leuba sera positionné dans le haut de gamme du portefeuille du groupe, au-dessus de sa marque Xylys. Titan possède aussi pour l’Inde les droits commerciaux des marques Boss, FCUK et Thommy Hifliger.

La division horlogère génère un peu moins de 10% des ventes du groupe. Titan s’arroge quelque 60% de parts du marché indien et produit environ 10 millions de montres par année. Elles sont vendues dans plus de 2500 villes indiennes et, à l’international, dans 30 pays.

Reproduire
Texte - +