Texte - +
Imprimer
Suisse jeudi 03 janvier 2013

Un tireur de 33 ans, à l’AI, tue trois personnes et en blesse deux à Daillon (VS)

ATS

(Olivier Maire/Keystone)

(Olivier Maire/Keystone)

Pour une raison encore inconnue, un homme a tué par balles trois personnes (toutes des femmes) et en a blessé deux autres mercredi soir dans le petit village de Daillon, près de Conthey, en Valais. Arrivée sur les lieux, la police cantonale est parvenue à maîtriser l’auteur présumé de la fusillade et à l’arrêter

Selon les premiers éléments de l’enquête, communiqués ce matin lors d’une conférence de presse tenue par la police valaisanne, les victimes sont toutes des femmes, âgées respectivement de 32, 54 et 79 ans. Elles habitaient le village. Un couple a été touché, la femme est morte. L’homme blessé.

Selon les premières mesures d’enquête, l’auteur aurait tiré dans un premier temps depuis son appartement sur des gens qui se trouvaient directement sous son bâtiment ou à travers des fenêtres dans d’autres maisons. Il se serait ensuite déplacé dans la ruelle, devant son domicile. Il semble qu’il ait tiré plus d’une vingtaine de fois. Selon les premières constatations, le tireur a utilisé au moins deux armes : un mousqueton et un fusil à grenaille. Les investigations opérées par la section d’identité judiciaire, en collaboration avec le médecin légiste et le centre universitaire romand de médecine légale, se poursuivent. Les lieux du drame sont pour l’instant interdits d’accès.

L’auteur présumé est âgé de 33 ans. Il est originaire de la commune de Conthey et réside dans le village de Daillon. En 2005, il avait été soigné en milieu psychiatrique. La Police cantonale avait alors séquestré les armes à feu qui étaient en sa possession. Elles avaient été détruites. Actuellement, selon les registres, il ne détient aucune arme. L’enquête devra donc déterminer l’origine de ces armes et des munitions utilisées. L’auteur présumé est sans emploi, au bénéfice d’une rente AI. Il est placé sous tutelle. Il a fait l’objet d’une dénonciation pour contravention à la loi fédérale sur les stupéfiants (consommation de marijuana).

Les forces de l’ordre ont été alertées vers 20h50 par téléphone. Patrouilles et unité spéciales de la police cantonale sont immédiatement intervenues sur place et ont neutralisé l’auteur présumé de la tuerie. Durant l’intervention, le tireur présumé a menacé la police, qui a fait feu, le blessant avant de le maîtriser. Aucun des policiers n’a été blessé

Les motivations du tireur et les circonstances exactes du drame sont encore inconnues. La procureure du Valais central s’est rendue sur les lieux et une instruction judiciaire est ouverte.

Texte - +