Texte - +
Imprimer
Fiscalité lundi 10 décembre 2012

Gérard Depardieu s’installe en Belgique

L’acteur français a déménagé à Néchin, un village belge proche de la frontière française connu pour abriter de riches expatriés. Le monde politique français réagit vivement

L’acteur français Gérard Depardieu est désormais domicilié en Belgique. Il a déménagé dans un village proche de la frontière française connu pour abriter de riches expatriés. Gérard Depardieu, âgé de 63 ans, habite désormais à Néchin, a confié dimanche le bourgmestre (maire) d’Estaimpuis, Daniel Senesael, aux sites internet de la RTBF et de RTL. Le village de Néchin se trouve dans la commune d’Estaimpuis.

«Il aime notre entité, son caractère rural, champêtre et bucolique», a-t-il ajouté, selon des propos rapportés par le site RTL. be, tout en déclarant que les rumeurs faisant état d’une motivation fiscale sont «vraies aussi».

La Belgique n’impose ni la fortune ni les plus-values sur le patrimoine privé, ce qui en fait un havre fiscal pour des contribuables français, notamment depuis que le pouvoir socialiste français a instauré une taxe de 75% sur les revenus supérieurs à un million d’euros par an.

«Il voulait trouver une résidence en Belgique pour échapper à la fiscalité française, mais il aurait aussi bien pu s’installer à Bruxelles. Il a voulu quitter Paris, la ville, ses côtés parfois bruyants, et trouver un peu de quiétude, de paix et de sérénité», a détaillé le maire au micro de la RTBF.

Début novembre, des informations de presse avaient circulé affirmant que l’acteur avait acheté un bien immobilier à Néchin, sans être confirmées. Le village de Néchin compte 27% de Français et se trouve à seulement un kilomètre de Roubaix (France).

Ces derniers temps, Gérard Depardieu, l’un des acteurs les mieux payés du cinéma français, a multiplié les frasques et les excentricités. Il est convoqué jeudi à Paris pour une audience de comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité pour avoir conduit en état d’ivresse dans les rues de la capitale fin novembre.

L’acteur, qui tient actuellement le rôle d’Obélix sur les écrans, est également tombé de scooter, alors qu’il conduisait ivre, le 29 novembre à Paris. Il ne souffre d’aucune blessure et n’a pas provoqué d’accident. Le comédien, un amoureux du vin qui possède des centaines d’hectares de vignes en France et à l’étranger, présentait un taux d’1,8 g d’alcool par litre de sang, alors que le taux autorisé en France est limité à 0,5 g par litre d’alcool.

Les politiques français condamne ce départ

L’installation en Belgique de l’acteur français Gérard Depardieu a été unanimement jugé déplorable à Paris par les responsables de gauche et de droite, qui mettent ce départ sur le compte de raisons fiscales.

Le Parti socialiste au pouvoir a «regretté» la décision de l’acteur. «La France sans Depardieu n’est pas la même mais Depardieu sans la France ce n’est pas la même chose non plus. J’ai envie de dire à Gérard: +reviens vite+», a déclaré la co-porte-parole du PS, Frédérique Espagnac.

Pour Olivier Dartigolles, porte-parole du Parti communiste, «en refusant de payer ses impôts, de participer à la solidarité nationale, le très oubliable soutien de Nicolas Sarkozy durant la dernière campagne électorale entache durablement son image auprès des Français».

A droite, Jean-François Copé, président proclamé de la première formation d’opposition, l’UMP, a qualifié ce départ de «désolant pour notre pays et pour son image», demandant «»une politique fiscale progressive». «Sinon ce sera des délocalisations de fortunes en permanence au détriment de ceux qui restent, les classes moyennes», a prévenu l’ex-ministre délégué au Budget (2004-2007), alors qu’une sénatrice centriste, l’ex-ministre Chantal Jouanno, demandait de son côté «une harmonisation fiscale européenne».

«Toutes ces personnes en revanche en général reviennent en courant dès qu’elles ont un problème de santé», a ironisé Marine Le Pen, présidente du Front national, au sujet des Français partis à l’étranger pour convenances fiscales.

Texte - +