Texte - +
Imprimer
Reproduire
changes samedi 10 septembre 2011

Pékin envisagerait une convertibilité du yuan

L’échéance de 2015 est évoquée

Pékin se préparerait à une convertibilité complète du yuan d’ici à 2015. Des officiels chinois l’auraient dit à Davide Cucino lors d’une réunion jeudi entre dirigeants d’entreprises européens et responsables chinois. Le président de la Chambre européenne de commerce en Chine en a ensuite informé Bloomberg.

Jusque-là, la Chine n’avait proposé que des réponses évasives aux pressions des pays occidentaux, jugeant le renminbi – l’autre nom de la devise chinoise – artificiellement sous-évalué et l’accusant d’être la cause de déséquilibres mondiaux. Les autorités avaient toujours refusé de donner un calendrier précis de la convertibilité du yuan. Puis, en août, Zhang Xiaoqiang, vice-président de la Commission nationale de développement et des réformes, avait assuré que les autorités avaient l’intention de laisser s’apprécier le yuan graduellement vis-à-vis du dollar. De fait, la devise a grimpé de 0,9% le mois dernier et atteint son plus haut en 17 ans, à 6,3705 yuans pour un dollar.

Frein à l’inflation

Vendredi, Li Daokui, conseiller de la Banque centrale chinoise, a à son tour déclaré que le pays rendrait très probablement sa monnaie convertible sur les comptes de capitaux avant 2015, selon Reuters. Sans préciser s’il s’agissait d’une convertibilité totale ou limitée.

Laisser flotter librement le yuan aurait pour conséquence une appréciation de la devise, signalent des analystes. Pour l’instant, Pékin la maintient à un niveau stable en intervenant sur le marché des changes, ce qui a entraîné une accumulation record de réserves de changes, estimées à 3200 milliards de dollars. Nombre d’experts soulignent également qu’une appréciation du yuan aiderait à freiner l’inflation en limitant le prix des biens importés. En août, le renchérissement a atteint 6,2%, en légère baisse par rapport à juillet mais largement au-dessus de l’objectif de 4% fixé par la banque centrale. Pour l’heure, cette dernière fixe un taux de référence et limite la variation quotidienne du taux de change à 0,5%.

Reproduire
Texte - +