Texte - +
Imprimer
Reproduire
produits structurés lundi 30 janvier 2012

L’ascension de Barclays Capital dans le Top 5

Kuno Kennel. (DR)

Kuno Kennel. (DR)

Kuno Kennel, CEO du marché suisse, et Maria Sala, responsable du marché romand des produits structurés de Barclays Capital International, expliquent les prochains développements de leur offre et de leur plateforme d’émission sur mesure

Le Temps: Quand est-ce que Barclays Capital a démarré ses activités sur le marché suisse des produits structurés, avec quels services et quelles ressources?

Kuno Kennel: Implantée en Suisse, plus précisément à Zurich, depuis plus de dix ans, Barclays Capital dispose d’une équipe de spécialistes de produits structurés de douze personnes.

Un des principaux atouts de Barclays Capital réside dans sa capacité à fournir des produits et des solutions d’investissement structurés liés aux différentes classes d’actifs via un seul point de contact. La stratégie est équilibrée entre les classes d’actifs et, au plan de la distribution, entre les institutionnels et les banques privées.

– Quels ont été les grands développements de votre offre en structurés en Suisse?

– 2011 a été marqué par une grande incertitude sur les marchés financiers et plus que jamais les clients ont été très demandeurs de produits structurés performants, simples et liquides.

Barclays Capital a pu consolider sa position de leader au sein des providers de banques suisses pour de multiples raisons: d’une part, le lancement de «Comet», l’outil de pricing & de trading en ligne, d’autre part le développement d’une gamme complète d’indices innovants basés sur des algorithmes, donnant accès de manière très transparente à des sous-jacents complexes tels que la volatilité, les matières premières et la courbe des taux d’intérêt.

Ces efforts ont été reconnus et récompensés par de multiples distinctions d’importance internationale, tel que le Global Private Banking Award 2011 dans la catégorie «Best Structured product Provider», décerné par la revue The Banker .

– Quels étaient vos objectifs en 2011 et ont-ils été atteints?

– En Suisse, Barclays Capital a très bien traversé l’année. Nous figurons aujourd’hui parmi les trois premiers acteurs dans les domaines des taux d’intérêt, des devises et des matières premières. Ce positionnement, joint à la qualité de notre crédit, à la puissance de notre plateforme de pricing online «Comet», et la qualité de nos stratégies dynamiques d’allocation d’actifs nous ont permis de répondre à tous les besoins et les contraintes d’investissement de nos clients. Comet offre dix profils de risque possibles (10 pay-off) et 600 sous-jacents en actions.

Les investisseurs les plus conservateurs ont acheté des produits offrant la protection du capital et des coupons garantis, tels que les «Floored Floaters». Les investisseurs dont l’objectif est la surperformance relative ou alpha ont montré de l’intérêt pour les certificats liés aux différentes stratégies de trading systématique, comme par exemple les «Back­wardation» et «Combats & Atlantic Exceed».

Comet a permis aux investisseurs intéressés de pricer et traiter en ligne les payoffs standardisés de manière rapide et efficace.

La nouvelle gamme de Barclays Capital Funds Solutions (BCFS), et les produits indiciels, iPath ETN, ont, eux aussi, connu une demande croissante au fil des mois.

– Quelle est la part de volume qui passe par votre plateforme?

– Approximativement, de l’ordre de 50-60%. La plateforme offre en premier lieu aux investisseurs un haut degré de liberté, dans le choix, par exemple, du panier de sous-jacents ou dans la définition des barrières. En outre, il est possible de négocier les sous-jacents américains sur cet outil hors des heures de bourse.

– Quelle est aujourd’hui la force de Barclays Capital dans les structurés en Suisse?

– Barclays Capital a une position de leader dans les domaines des taux d’intérêt, des devises et des matières premières. Cette expertise jointe à la puissance de la plateforme Comet, la demande pour nos indices propriétaires et la qualité du Crédit du Groupe Barclays constituent pour nous des éléments différenciateurs clés.

– Quelle est votre cible de clientèle? Et avec quels produits?

– L’expertise de Barclays Capital en termes de catégories d’actifs et format de produits (i.e. Certificats, Notes et Fond structures et ETNs), nous permet de couvrir le plus large spectre d’investisseurs en Suisse tels que les banquiers privés, les gérants de fortune, les fonds de pension et les assureurs.

– A quelle place vous situez-vous sur le marché suisse?

– Dans le Top 5 en Suisse dans les structurés. Mais cela diffère selon les produits. Nous ne sommes pas présents dans les warrants par exemple.

Dans le profil de produits, les clients ont été en 2011 très attentifs à la solidité de l’émetteur.

– Est-ce que vous avez l’intention de développer votre propre plateforme d’émission? Pensez-vous coopérer avec une autre plate-forme et joindre une méta-plateforme?

– En janvier 2011 nous avons lancé notre plateforme d’émission Comet qui permet aux clients de structurer et d’acheter en ligne une vaste gamme de produits liés aux différentes classes d’actifs (600 sous-jacents). On compte aujourd’hui plus de cent utilisateurs actifs, un chiffre que nous comptons dépasser en 2012.

Nous voulons préserver notre avantage compétitif et rester indépendants. Par exemple dans les taux d’intérêt et les matières premières, nous pensons avoir une longueur d’avance.

– Quels sont vos projets pour 2012?

– Nous allons poursuivre le développement de solutions «sur mesure» qui répondent aux différents besoins de nos clients particulièrement dans une situation de marché dont les conditions sont instables, en particulier via nos stratégies dynamiques qui gênèrent de la surperformance relative. Un exemple concret est le lancement du fonds Combats: Ucits III & enregistré auprès de la Finma, investi dans les matières premières et affichant une très faible volatilité et une performance stable, qui n’est pas corrélée à l’évolution des matières premières dans leur ensemble.

Reproduire
Texte - +