Musique

Tricky en gardien du temple trip-hop

Le natif de Bristol publie un intense douzième album

Fers de lance du mouvement trip-hop au début des années 1990, les Anglais de Massive Attack se sont mis à l’heure du web 2.0. pour accompagner leur nouvel E.P. d’une application permettant à l’auditeur d’interagir directement avec sa musique («LT» du 06.02.2016). Vingt-cinq après la sortie de son premier album, le groupe de Bristol n’a rien perdu de son pouvoir hypnotique, même si on est loin du chef-d’œuvre Mezzanine (1998) et qu’on attendait, après six ans d’absence, quelque chose de plus conséquent.

Originaire lui aussi de Bristol, autre musicien associé au trip-hop mais autrement plus prolifique, Tricky publie de son côté son douzième album. Sans se départir de la noirceur qu’il affectionne tant, et malgré une certaine sécheresse dans les arrangements, Skilled Mechanics est un disque étonnamment apaisé sur lequel il va jusqu’à s’offrir deux ballades (Diving Away, Bother) que sa voix de zombie sous acide – qui tient parfois plus du murmure que du chant – rend joliment déviantes.

La réussite de Skilled Mechanics tient aussi au fait que Tricky a envisagé ce nouveau disque comme un travail de groupe plus que comme un enregistrement solo. Epaulé par DJ Milo et Luke Harris – deux musiciens avec lesquels il a souvent collaboré –, faisant appel à plusieurs chanteuses, dont la rappeuse chinoise Ivy, il livre treize nouveaux titres organiques qui entremêlent hip-hop, électro et pop. Si en 2016 on est en droit de se demander si l’appellation trip-hop signifie encore quelque chose, il prouve que oui, ce genre que l’on disait à la croisée des nouveaux sons et des musiques noires (soul, funk et hip-hop) est toujours bien vivant.

Tricky, «Skilled Mechanics»,!K7 Records. En concert le 4 mars à Fribourg (Fri-Son). www.fri-son.ch

Publicité