Informations

Swiss livrerait à Moscou des données sensibles sur ses passagers

Selon des recherches de la SonntagsZeitung, la compagnie aérienne fournirait des informations délicates non seulement sur les passagers qui vont en Russie, mais aussi qui la survolent. Les bases légales feraient défaut

A partir d’avril prochain, Swiss livrerait à Moscou des informations sur les passagers, telles que le nom, le sexe, la date de naissance, le numéro de passeport et l’adresse du lieu de séjour, selon la SonntagsZeitung. L’hebdomadaire ajoute, en s’appuyant sur des sources officielles, que les informations seront conservées cinq années et qu’en alimentant les banques de données de la police et des services secrets, elles viseraient à répondre à à la lutte contre le terrorisme.

Les nouvelles directives s’appliqueraient non seulement aux voyageurs qui partent en Russie, mais aussi à ceux qui la survolent. Pratiquement tous les vols vers l’Asie sont ainsi concernés. Uniquement vers la Thaïlande, environ 200 000 Suisses volent au-dessus de la Russie chaque année.

L’appétit russe n’est pas encore rassasié avec les informations citées plus haut. Selon la SonntagsZeitung, Moscou aimerait avoir également accès aux données intervenant lors de la réservation. Les numéros de cartes de crédit, les adresses électroniques et téléphoniques seraient prises en compte. L’hebdomadaire ajoute que Moscou menace Swiss d’une interdiction de survol et de vol si elle renonçait à ces livraisons de données.

Publicité