Technologie

Un incubateur américain de start-up choisit Genève

L'organisation, soutenue par des géants de l'économie américaine, a déjà permis la création de 6500 emplois aux Etats-Unis, selon la presse dominicale

Le MassChallenge est un incubateur basé à Boston qui a déjà permis à 835 start-up de prendre leur envol et de créer 6500 emplois en levant 1,1 milliard de dollars, selon Le Matin Dimanche et la NZZ am Sonntag. Cet acteur important de la scène de l'innovation a choisi la Suisse pour y faire sa tête de pont en Europe.

Il débarquera au bout du lac en février pour jouer le rôle de catalyseur des start-up suisses et européennes, selon Le Matin Dimanche.

La société, à but non lucratif, a été créée en 2009 par John Harthorne et Akhil Nigam, soit au moment de la crise financière. Elle est déjà présente au Royaume Uni et en Israël.

Avec Obama et Cameron

Ses soutiens politiques sont illustres puisqu'on y trouve aussi bien Barack Obama que David Cameron. Et ses mécènes ne le sont pas moins, avec Microsoft, Verizon, Pfizer, IBM, ainsi que le MIT et Harvard.

L'offre de l'incubateur est puissante. Chaque année, un prix de 1 million de dollars est remis aux 28 gagnants et environ 200 entreprises bénéficient durant quatre mois d'un soutien en nature estimé à 10 millions de dollars.

A lire aussi: Premier wagon de start-up au Campus Biotech

En Suisse, l'incubateur aura pour parrains, selon Le Matin Dimanche, Nestlé, Bühler et le soutien également de la fondation en faveur d'une innovation bienfaisante Inartis et du Swiss Economic Forum. «Nous voulons faire de la Suisse notre tête de pont en Europe, excepté en Grande-Bretagne où nous venons de nous implanter en février de cette année», a déclaré John Harthorn au journal hebdomadaire.

Le programme de soutien, en Suisse, commencera concrètement en juin prochain, selon Benoît Dubuis, directeur du Campus Biotech et président de la Fondation Inartis.

Publicité