Matières premières

Enceinte, Margarita Louis-Dreyfus prendra «une brève pause» à la naissance de ses jumelles

La présidente du groupe Louis Dreyfus commodities confirme qu'elle est enceinte de son compagnon Philipp Hildebrand, ancien président de la BNS. Mais elle n'a pas l'intention de lâcher les commandes de son groupe

La milliardaire Margarita Louis-Dreyfus confirme l'information donnée par le Blick le 30 décembre: elle et son compagnon Philipp Hildebrand, ancien président de la Banque nationale suisse, attendent des jumelles.

Margarita Louis-Dreyfus est âgée de 53 ans, et la naissance des petites filles est attendue début avril. 

Dans un communiqué envoyé au Temps, le groupe Louis Dreyfus, spécialisé dans les matières premières agricoles, a confirmé la grossesse de sa présidente. «Margarita Louis-Dreyfus, présidente non exécutive du conseil de surveillance du groupe Louis Dreyfus Commodities, est enceinte de deux jumelles, qui devraient naître début avril 2016. Elle a l'intention d'exercer ses fonctions jusqu'à leur naissance, de prendre une brève pause, et de revenir travailler à pleine temps fin avril.»

Le communiqué ajoute que «la direction du groupe a été informée et s'est engagée à offrir tout son soutien durant cette période. La récente nomination d'un nouveau directeur exécutif et d'un nouveau directeur financier par Mme Louis-Dreyfus et le Conseil de surveillance du groupe Louis Dreyfus Commodities va aussi garantir que la compagnie continue à mener ses affaires comme à l'ordinaire durant l'absence brève et bien méritée de Mme Louis-Dreyfus.»

Lire sur l'Hebdo: Margarita Louis-Dreyfus et Philipp Hildebrand, la tsarine et le banquier

Margarita Louis-Dreyfus, veuve de l'homme d'affaires français Robert Louis-Dreyfus, décédé en 2009, est présidente du groupe Louis Dreyfus Commodities, qui possède un siège à Genève où il emploie quelque 400 personnes. C'est l'un des quatre plus grands groupes mondiaux du commerce de biens agricoles, de céréales notamment.

La milliardaire d'origine russe, qui vit à Zurich, est apparue ces derniers mois comme tenant fermement les rênes de son entreprise. C'est elle qui fin septembre a annoncé que le groupe s'était enfin trouvé un nouveau directeur général, après une transition chaotique qui a duré près de deux ans. Elle décrivait clairement le choix de Gonzalo Ramírez Martiarena, le nouveau directeur du groupe, comme étant le sien.

Quant à son compagnon Philippe Hildebrand, qui avait dû démissionner de la BNS en 2012, il est aujourd'hui vice-président du géant américain de la finance BlackRock, la plus grosse société de gestion d'actifs du monde avec quelque 4500 milliards de dollars sous gestion.

Publicité