Technologies

Des nouvelles Google Glass à la chute d’un rival d’Uber: une semaine dans la Silicon Valley

Chaque vendredi, Le Temps fait le point sur l'actualité de la semaine écoulée dans la Silicon Valley. Cette semaine: la nouvelle version des Google Glass, le Noël d’Amazon, la fermeture de Sidecar, les licenciements chez Instacart et l’arrivée de Nextdoor en Europe

■ Vers une nouvelle version des Google Glass

Les Google Glass pourraient bientôt refaire surface. Dans des documents déposés auprès du gendarme américain des télécoms, le groupe de Mountain View a dévoilé une nouvelle version de ses lunettes connectées. Dotées d’un processeur plus puissant, elles pourront se plier. Autre changement: l’appareil ne devrait être destiné qu’aux professionnels. Google semble donc avoir abandonné l’idée de toucher le grand public, pour se concentrer sur une cible moins soucieuse du design et du prix. En début d’année, l’entreprise avait confié les rennes du projet à Tony Fadell, considéré comme le père de l’iPod chez Apple.

Tony Fadell à Palo Alto en octobre 2015. Marcio Jose Sanchez

■ Noël à succès pour Amazon

Comme chaque année, les fêtes sont une période prolifique pour Amazon. Le géant américain du e-commerce continue de s’octroyer la plus grosse part du gâteau. Selon les estimations de Slice Intelligence, près de 40% des achats en ligne ont été réalisés sur sa plate-forme. C’est autant que ses 21 premiers suivants. La société assure aussi avoir attiré 3 millions de clients supplémentaires à son abonnement Prime, qui permet notamment de bénéficier de la livraison gratuite. Par rapport à l’an passé, la société a livré 200 millions de paquets supplémentaires via Prime. Et elle indique aussi avoir vendu un nombre record de tablettes et liseuses Kindle.

Lire aussi: Amazon se vante de chiffres «record» vers Noël

■ Sortie de piste pour Sidecar, un rival d’Uber

Difficile d’exister derrière Uber et Lyft, les deux principaux services de voitures avec chauffeur aux Etats-Unis. La start-up Sidecar l’a appris à ses dépens. Lancée en 2011, la plate-forme vient de fermer ses portes. Avec seulement 35 millions de dollars levés auprès d’investisseurs, la société ne pouvait pas rivaliser face à la puissance financière de ses concurrents. Ces derniers opèrent en effet à perte afin de proposer des tarifs très agressifs. Pour tenter de survivre, Sidecar s’était récemment diversifiée en lançant un service de livraison, notamment de cannabis médical.

■ Licenciements et hausse de prix chez Instacart

Est-ce un premier signe de difficultés chez Instacart? La start-up de livraison de courses à domicile vient de licencier douze recruteurs. Cela préfigure un ralentissement des embauches des «personnal shoppers», ces particuliers faisant les courses des clients de la société dans les supermarchés du coin. En outre, le coût du service va fortement augmenter. La livraison unique passe ainsi de 4 à 6 dollars. Et l’abonnement annuel, qui permet de ne plus payer à chaque livraison, grimpe de 99 à 149 dollars. Symbole de l’économie à la demande, Instacart est valorisée deux milliards de dollars. La société doit cependant encore prouver la pertinence de son modèle économique

■ Nextdoor va se lancer en Europe

La page d'accueil de Nextdoor.

Le «Facebook des voisins» s’apprête à débarquer en Europe. Présent sur environ 50% du territoire américain, Nextdoor a confirmé son intention de se lancer sur le Vieux continent. «Plusieurs pays» sont des cartons, à commencer par le Royaume-Uni. Le réseau social se distingue en ne connectant pas ses utilisateurs avec leurs amis mais avec leurs voisins. La plate-forme est divisée en quartiers. Pour rejoindre l’un d’entre eux, les membres doivent faire vérifier leurs adresses. Nextdoor est aussi de plus en plus utilisé par les administrations locales afin de diffuser des informations, notamment en cas d’urgence. La société, valorisée 1,1 milliard de dollars, ne communique pas son nombre d’utilisateurs.

Lire également: La révolution des réseaux sociaux

Retrouvez nos précédentes chroniques de la Silicon Valley

Publicité