Voyages

Kuoni confirme être en discussion pour être éventuellement racheté

A la suite de nombreuses spéculations de médias, Kuoni Group confirme avoir des contacts avec des tiers en vue d'une possible vente. Le prestataire de services aux professionnels du voyage précise qu'il va continuer sa restructuration annoncée en novembre

Les discussions n'en sont qu'au début, a indiqué mardi le groupe dans un communiqué. A ce stade, il n'y a aucune certitude quant à la concrétisation d'une offre, ni en quels termes.

Le conseil d'administration examine les tenants et aboutissants et va aussi envisager toutes les autres possibilités stratégiques, ajoute-t-il. Pour l'heure, l'organe de surveillance ne souhaite pas apporter davantage de précisions.

Selon l'agence Bloomberg, Kuoni serait dans le viseur de la société suédoise de participation EQT Partners AB. Celle-ci voudrait racheter le fournisseur de services et le retirer de la Bourse. Jusqu'à présent, tant EQT que Kuoni ont refusé de commenter l'information.

Après une poussée la veille liée ces spéculations, l'action Kuoni s'est encore étoffée dans la foulée de la prise de position publiée mardi. A la Bourse suisse, le titre de l'opérateur gagnait 1,73% à 294 francs en milieu de matinée.

Autres sociétés en jeu

Des rumeurs selon lesquelles des sociétés de participation s'intéressent à Kuoni circulent depuis quelques semaines. D'autres parties seraient aussi intéressées. Cependant, aucune décision de vendre n'a encore été prise, selon Bloomberg.

La scission du groupe, de même que sa décotation auraient également été envisagées. Les analystes ont qualifié ces rumeurs de plausibles. Le groupe vient par ailleurs de vendre son son siège situé à la rue Neue Hard à la Banque cantonale de Zurich pour 75 millions de francs.

Selon de récents articles de presse, Kuoni a chargé les banques Morgan Stanley et Credit Suisse de rechercher diverses options pour les trois divisions qui constituent le groupe après la cession de ses activités de voyagiste.

Coup d'accélérateur

Dans le rouge sur les neuf premiers mois de 2015, Kuoni a annoncé le 5 novembre vouloir accélérer sa mue en un prestataire de services aux professionnels du voyage. Le nouveau patron, l'Indien Zubin Karkaria, a succédé avec effet immédiat à Peter Meier.

Zubin Karkaria est chargé de redresser la barre, à la faveur notamment de la restructuration de la division GTS, avec, à la clé 350 emplois biffés globalement. Mi-décembre, il a démenti les rumeurs de démantèlement et assuré que son projet était de continuer à développer les trois divisions actuelles.

Le nouveau patron voit aussi des opportunités de croissance dans le renforcement de son positionnement comme partenaire «outsourcing» pour le contrôle des visas. Une extension des services pour les pouvoirs publics à d'autres domaines, tels que la vérification d'identité, d'identifications et licences de différents types, est aussi une option.

Publicité