Justice

UBP devra payer 187.7 millions de dollars à la justice américaine

La banque privée genevoise UBP a signé un accord avec la justice américaine. Elle s’acquittera d’une amende de 187,7 millions de dollars

La nouvelle est tombée mercredi soir à 19h précise: Union Bancaire Privée (UBP) a conclu un accord de non-poursuite avec le Département américain de la justice (DoJ) dans le cadre du programme de régularisation fiscale. Un accord dont le montant s’élève à 187,7 millions de dollars (189 millions de francs environ).

La banque privée genevoise est le 76e établissement de la catégorie 2 du programme à trouver un terrain d’entente avec les autorités américaines. Le deuxième au vu de la taille de l’amende après BSI. La banque tessinoise, la première à avoir conclu un accord avec le DoJ en mars 2015, s’est acquittée d’un montant de 211 millions de dollars. Depuis, seules la filiale suisse de Credit Agricole (99,2 millions) et Lombard Odier (99,8 millions) se sont approchés des 100 millions de dollars.

Dans un communiqué publié mercredi soir, l’UBP assure que le montant de l’amende sera «entièrement financé par la provision initialement comptabilisée et par l’affectation d’une partie du bénéfice 2015 de la banque. Cet accord n’a aucune incidence sur le ratio Tier 1 de l’UBP, qui reste l’une des banques les mieux capitalisées de Suisse», précise-t-elle encore. En 2013, l’établissement avait effectué une provision de 116 millions de francs en «relation avec les accords Rubik-UK d’une part et l’US Program d’autre part», peut-on lire dans son rapport financier.

Contactée mercredi soir, la banque n’a pas souhaité s’exprimer davantage. Elle souligne simplement que suite à cette transaction elle entend «se concentrer pleinement sur le développement de ses activités de gestion d’actifs au service de clients privés et institutionnels, ainsi que sur son expansion en Asie.»

Les banques de la catégorie 2 du programme ont rapporté 1317 millions de dollars aux Etats-Unis. Une vingtaine d’établissements – le nombre précis n’ayant pas été rendu public – pourraient encore devoir conclure un accord avec le DoJ.

Publicité