Distribution

Digitec renforce sa domination du marché suisse du e-commerce

Le groupe annonce un chiffre d'affaires en hausse de 35% pour 2015, à 696 millions de francs

Impossible d’échapper à Digitec Galaxus. Depuis mi-décembre, le distributeur est présent dans les rues de Suisse via de grandes affiches vantant les prix de ses jouets techniques ou de ses centrifugeuses à fruits. Mardi, la société, qui appartient à 70% à Migros, a publié son chiffre d’affaires pour 2015: 696 millions de francs. Digitec Galaxus a annoncé que la hausse a été «à deux chiffres». Selon nos calculs, basés sur des études indépendantes, la hausse a été de 35% entre 2014 et 2015, faisant de la société le numéro un incontesté du marché suisse du commerce en ligne.

Créée en 2001, Digitec Galaxus a beau dominer son marché, la société demeure discrète sur la marche de ses affaires. Elle ne donne ainsi pas son résultat net, qui devrait cependant être positif. Selon une étude comparative publiée l’année passée par EHI Retail Institute et Statista, le chiffre d’affaires de Digitec Galaxus a été de 515 millions de francs en 2014 et d’environ 510 millions l’année précédente. Le directeur de la société, Florian Teuteberg, discret dans les médias, affirmait mardi dans un communiqué avoir «dépassé nos objectifs ambitieux de croissance aussi bien avec Digitec qu’avec Galaxus. Nous avons nettement pu renforcer notre position de leader dans le commerce en ligne suisse.»

Lire aussi: Migros prend le contrôle des sites de vente en ligne Digitec.ch et Galaxus.ch

Le site Digitec vend des articles liées à l’électronique (télévisions, ordinateurs, tablettes), alors que le site Galaxus vend aussi bien des jouets pour bébé que des outils de jardinage. En septembre 2015, les deux sites ont été regroupés sous l’entité juridique Digitec Galaxus SA. Mardi, la société annonçait la création de plus de cent emplois en 2015. Au total, Digitec Galaxus compterait ainsi désormais environ 650 collaborateurs.

Pas loin de Media Markt

Comment situer la société par rapport à ses concurrents? Selon EHI Retail Institute et Statista, Amazon était deuxième en 2014 avec un chiffre d’affaires de 350 millions de francs, Nespresso troisième avec 349 millions. Si l’on compare Digitec Galaxus avec des vendeurs de matériel électronique, on se rend compte que la société se compare désormais à des géants bien établis. Selon la société de recherche GFK, le chiffre d’affaires de Media Markt (en magasins et sur Internet) était d’environ 900 millions en 2014, celui de Interdiscount d’environ 850 millions et celui de M-Electronics d’environ 620 millions. Digitec est a priori en train de rattraper et dépasser des concurrents actifs depuis longtemps dans le monde physique.

Dans une étude publiée fin 2015, GFK notait que deux-tiers des sites web de e-commerce voyaient leur chiffre d’affaires reculer. «Les grands deviennent de plus en plus grands et il devient difficile pour les petites enseignes de se faire connaître, estime Thomas Hochreutener, analyste chez GFK. Selon lui, il existerait 10 000 sites web suisses de vente en ligne. «Il est clair qu’Amazon va devenir un concurrent plus important, en ouvrant peut-être bientôt un site avec l’extension «. ch». Pour l’heure, les gros sites suisses lui résistent bien», poursuit Thomas Hochreutener.

Liens avec Migros

Digitec Galaxus possède neuf vitrines et points de retrait, dont un à Lausanne. La société commence à réaliser des synergies avec Migros via des achats groupés, expliquait mardi un porte-parole, mais aussi pour la distribution. Il est ainsi possible de retirer ses produits dans des points du réseau PickMup, géré par Migros. Depuis 2015, Digitec Galaxus a aussi un contrat avec Swisscom.

Publicité