Classement

La Suisse gagne un rang et devient le quatrième pays le plus libre au monde

La liberté économique s’est accrue au plan mondial, selon l’indice de liberté 2016 calculé par la Heritage Foundation et le «Wall Street Journal». Certains pays, comme l’Allemagne, enregistrent un niveau record. La Suisse reste le plus libre en Europe

«L’augmentation de la liberté économique dans le monde est un phénomène encourageant dans un contexte de difficultés non seulement économiques, mais aussi politiques et de défis tels que celui de la sécurité», indiquent les auteurs de l’étude réalisée par la Heritage Foundation, le «Wall Street Journal», l’International Leaders Summit et l’Adriatic Institute. Il s’agit même de la quatrième progression de suite dans un environnement pourtant compliqué. L’indice mesure depuis 1995 la liberté économique selon des critères tels que la protection des droits de propriété, la taille de l’Etat, la politique budgétaire et monétaire, la lutte contre la corruption. Des progrès sont enregistrés dans 97 pays alors que 74 subissent un déclin.

La Suisse est très bien placée puisqu’elle figure parmi les seuls cinq pays dits libres et c’est le seul pays européen obtenant ce qualificatif. Elle gagne un rang par rapport à 2015 et devient donc 4e du classement mondial et premier européen. Hongkong arrive en première place, devant Singapour et la Nouvelle-Zélande. «C’est formidable d’observer qu’un pays non-membre de l’UE, comme la Suisse, soit le premier en Europe», explique Natasha Srdoc, cofondatrice et présidente de l’Adriatic Institute for Public Policy et de l’International Leaders Summit. «La Suisse est le parfait exemple pour les pays désenchantés réfléchissant à réformer ou à quitter l’UE», ajoute-t-elle.

Pas de corruption en Suisse

La Suisse obtient le plus de points pour sa politique commerciale et sa politique monétaire. «C’est la preuve qu’il n’est pas nécessaire d’appartenir à l’UE et à la zone euro pour offrir la stabilité monétaire et commerciale», commente Natasha Srdoc. La Suisse dispose aussi de bonnes notes pour son contrôle des dépenses publiques. Par ailleurs, c’est un pays où la corruption est absente.

Les 10 premiers rangs comprennent quatre pays asiatiques, quatre européens (Suisse, Irlande, Estonie, Royaume-Uni), un nord-américain (Canada) et un sud-américain (Chili).

Certains pays enregistrent leur meilleure note depuis que l’indice existe: Allemagne, Israël, Vietnam, Birmanie, Inde, Pologne, Lituanie. Parmi les grands pays européens, l’Allemagne occupe le 17e rang mondial et la France le 75e. Ce sont les «tigres de la Baltique» qui surprennent par leur excellent classement et leurs progrès continuels. L’Estonie est maintenant 9e, la Lituanie 13e, la Lettonie 36e.

Les progrès au plan mondial viennent de la lutte contre la corruption et le contrôle des dépenses publiques, alors que la liberté est en diminution sur les marchés du travail.

Publicité