Technologie

Tesla promet d'être bénéficiaire cette année

Le fabricant de voiture électriques compte en vendre entre 80 000 et 90 000 cette année

Déficitaire depuis 2003, Tesla doit gagner de l’argent cette année. C’est la promesse faite par Elon Musk, son directeur, lors de la présentation des résultats 2015 dans la nuit de mercredi à jeudi. Le fabricant de voitures électriques compte augmenter le nombre de véhicules livrés de 60% cette année, pour atteindre les 80 000 à 90 000 modèles vendus. Ces promesses n’ont toutefois pas fait taire les critiques.

La figure la plus critique de Tesla n’est autre que Bob Lutz, ancien vice-président de General Motors et considéré comme le père de la Chevrolet Volt, une voiture électrique. «Tesla reste condamné parce qu’ils ne produisent que deux modèles à un coût élevé et perdent quasiment 35.000 dollars par voiture fabriquée. Ils ne font que brûler de l’argent. Ils ne font que perdre de l’argent», avait déclaré Bob Lutz il y a un mois lors du salon automobile de Detroit.

1000 voitures X par semaine

Tesla est en passe de répliquer point par point à ce vétéran de l’industrie. D’abord au niveau du nombre de modèles proposés. En plus du véhicule S Sedan, le fabricant a lancé le 4x4 X fin 2015. Les ventes de cette voiture dont les portières s’ouvrent vers le haut ont été confidentielles lors du dernier trimestre 2015, avec 206 modèles vendus, mais Elon Musk en attend beaucoup pour cette année. Selon lui, la chute du prix du pétrole n’a pas eu d’incidence sur les commandes et que désormais, la production peut atteindre les 1000 exemplaires par semaine.

Et c’est le 31 mars prochain que Tesla sera présenté le Model 3, un véhicule qui sera a priori commercialisé aux alentours des 35 000 dollars (autant en francs), soit moitié moins que le modèle S actuel. Mais la commercialisation du Model 3 ne devrait pas intervenir avant fin 2017.

295 millions de dollars de perte

De plus, Tesla doit être bénéficiaire cette année. Le fabricant n’a gagné de l’argent que sur un trimestre, en 2014. En 2015, ses pertes se sont élevées à 295 millions de dollars pour un chiffre d’affaires de 5,29 milliards de dollars, en progression de 47%. La société, qui continue à réaliser des investissements substantiels (411 millions de dollars pour le seul quatrième trimestre), n’a plus que 1,2 milliard de dollars de réserve.

Les prévisions de croissance de la société ont ravi les investisseurs, l’action décollant de 13% mercredi soir dans les échanges après la clôture de Wall Street. Mais sur les douze derniers mois, le titre a reculé de 34%. Les analystes sont, eux, prudents. «Le délai de fin 2017 pour le Model 3 est vraiment important. Les investisseurs veulent que tesla respecte ses délais après plusieurs reports ayant touché le modèle X», affirmait un analyste de Robert W. Baird & Co. Cité par Bloomberg. Un autre analyste, de Kelley Blue Book cité par le Los Angeles Times, pointait aussi du doigt le modèle «low cost»: «Je suis préoccupé par le timing du Model 3car ce sera au moins un an après le lancement du modèle Bolt de Chevrolet, et d’autres modèles de voitures électriques dans cette gamme de prix vont certainement être commercialisés d’ici fin 2017».

Critiques entendues

Ces critiques, Elon Musk les a entendues. Lors de la présentation des résultats, il a reconnu que sa société avait essayé de faire «trop de belles choses en même temps», ce qui avait repoussé la date de lancement du modèle X.

A noter que ce jeudi paraît en français le livre «Elon Musk, Tesla, PayPal, SpaceX: l’entrepreneur qui va changer le monde», par Ashlee Vance, traduit de l’anglais par Michel Le Séac’h, aux éditions Eyrolles.


Lire aussi:

Publicité