Court-circuit

Face à la Poste, la nouvelle bataille d’Amazon

Le géant du e-commerce veut concurrencer La Poste en France

Amazon demeure une entreprise d’apparence bien lointaine. Du moins pour les Suisses. Basée à Seattle, sans site web helvétique en «ch», la société ne fait pas beaucoup de bruit ici. En France, c’est une autre histoire. Si La Poste pouvait espérer compenser la baisse inéluctable de l’envoi de lettres par l’envoi de colis liés au e-commerce, elle va très vite devoir déchanter.

La semaine passée, l’on apprenait en effet qu’Amazon voulait se muer en entreprise postale en s’emparant totalement du capital de l’entreprise Colis Privé, dont il détenait jusqu’à présent 25%. But de l’opération, pour la firme de Jeff Bezos: contrôler encore mieux la chaîne logistique, augmenter ses marges et ne plus dépendre d’une autre entreprise pour acheminer ses colis. En France, comme le rappelait «Le Monde» la semaine passée, Colis Privé est déjà un acteur important, avec 35 millions de colis livrés par année dans le pays.

En parallèle, Amazon avance sur le terrain en déployant, en France, mais aussi dans d’autres pays européens, des casiers géants permettant aux consommateurs de récupérer et renvoyer directement leur marchandise. En Suisse, il n’y a pour l’heure aucun projet de ce type. Mais La Poste helvétique ferait bien de se préparer à l’arrivée, à long terme, d’un concurrent qui semble vouloir être très agressif.

Publicité