Le vin du mois

Extra Brut Edition II, Clos de Tsampéhro

Misez sur l’originalité au moment de choisir votre vin pour la Saint-Valentin en essayant ce mousseux venu du Valais.

Boire du champagne pour célébrer la Saint-Valentin, c’est comme cuisiner une dinde pour Noël ou porter une culotte de cuir à l’Oktoberfest: c’est un peu bateau. Mais comme l’a écrit George Sand, «le champagne aide à l’émerveillement». En ces temps difficiles, vous seriez donc bien sot (te) de vous priver d’un tel allié pour envoûter votre partenaire l’espace d’une soirée. Cela ne vous empêche pas de faire preuve d’un peu d’imagination. Il existe en effet des mousseux très intéressants hors de leur berceau historique, à l’image des sparkling wines britanniques, au potentiel évident – la maison Taittinger vient d’ailleurs d’investir dans le Kent pour prévenir les effets du réchauffement climatique.

Amoureux transi des vins suisses, je vous propose une autre originalité: Tsampéhro Edition II Extra Brut, un effervescent valaisan de caractère qui marie petite arvine (47%), pinot noir (31%) et chardonnay (22%). Cet assemblage ethnique a été pensé par l’équipe du Clos de Tsampéhro, à Flanthey, domaine né des efforts combinés de Joël Briguet et Vincent Tenud, de la cave La Romaine, de l’œnologue Emmanuel Charpin et du financier genevois Christian Gellerstad. Outre Tsampéhro Extra Brut, ils produisent deux vins tranquilles, un assemblage rouge et un assemblage blanc, tous issus du même clos de 3 hectares.

Pour confectionner l’Extra Brut Edition II selon la méthode champenoise, l’équipe de Tsampéhro n’a rien laissé au hasard, avec un travail artisanal de la vendange au pressurage. Après les deux fermentations réalisées en cuve inox, le vin a connu un élevage sur lattes de 31 mois puis une finition extra-brut avec un dosage de 0,5 g de sucre par litre.

A la dégustation, ce très beau champagne – pardon, ce mousseux – séduit par son équilibre entre la maturité du fruit (on est en Valais) et sa fraîcheur acidulée. Le nez exhale des arômes de pain frais, de poire et de carambole. La bouche est rectiligne, crémeuse, avec une structure moyenne et une finale tout en élégance. Des bulles festives idéales pour accompagner un poisson grillé ou des crustacés. Un conseil: utilisez un verre à vin et non une flûte si vous souhaitez profiter au maximum de la sensualité de ses arômes.

Publicité