France

Le dernier Houellebecq, déjà piraté, passe au karcher les intellectuels français

«Soumission», le dernier livre de Michel Houellebecq, est disponible illégalement sur le Net. Le livre passe au karcher les intellectuels français et critique l’avachissement de l’Europe face à l’Islam

C’est le blog de l’actualité du livre numérique Aldus qui l’a révélé hier: le dernier Michel Houellebecq, «Soumission», a été piraté sur le Net, où il est déjà disponible à partir d’un exemplaire scanné»: «L’événement littéraire de cette rentrée de janvier, «Soumission», le nouveau roman de Michel Houellebecq chez Flammarion, n’est pas encore paru en librairies qu’il est déjà en partage illégal sur les réseaux torrent et en téléchargement. En cause un scan réalisé à partir d’un exemplaire imprimé en service de presse; les versions numériques proposées ne sont pas de très bonne qualité, sans doute le temps que des amateurs consciencieux se penchent dessus. Quelle source? Journaliste, critique littéraire, libraire? Petit détail, il ne s’agit pas du livre définitif, pour preuve une ligne unique en haut d’une page de gauche, dernière page foliotée 300. Il s’agit bien d’un jeu d’épreuves pour la presse.» On ne peut être plus précis.

Le site spécialisé L’Informaticien précise: «Le livre circule déjà sur certains réseaux Torrent. Il nous a fallu à peine 3 minutes pour le trouver… C’est une version PDF scannée mais déjà d’autres formats sont aussi disponibles (ePub et mobi notamment).»

Le livre paraîtra le 7 janvier prochain. Interrogée par l’AFP, l’éditeur Flammarion confirme le piratage. «Nous avons pris acte de la situation et notre service juridique s’occupe du problème.»

Pour rappel, «Soumission» se réfère à la traduction du mot «Islam» qui signifie allégeance. A Dieu, dans le cas présent. Le roman se présente comme une œuvre de politique-fiction où un parti issu de l’islam dit modéré triompherait aux élections présidentielles de 2022 et viendrait à gouverner une France qui, comme aime à le rappeler aujourd’hui Edwy Plenel «est le premier pays musulman d’Europe». Pour le journaliste de Mediapart, d’ailleurs, «une chance».

Sur le Point.fr, Jérôme Béglé parle du roman en ces termes: «Sous la plume de Michel Houellebecq, la société française semble se satisfaire de ce nouvel ordre des choses. C’est d’ailleurs ici que commence la véritable provocation du livre. Pour l’auteur, notre société avachie dans le confort émollient de la démocratie et biberonné à un État providence qui pourvoit à tout glissera presque naturellement vers cette charia douce […] Houellebecq insiste également sur l’aveuglement, le silence, la passivité et finalement la complicité des médias et des intellectuels de centre gauche dans l’accession au pouvoir de la Fraternité musulmane.» Et le critique de conclure: «Soumission est un livre sur le suicide de l’Europe et de ses habitants. Science-fiction, diront la plupart des commentateurs. C’est évidemment un peu court… Michel Houellebecq y décoche des flèches empoisonnées au curare contre nos élites. Ainsi, cet extrait à propos de ceux qui se sont emballés pour Staline, Mao, Pol Pot et finalement Ben Abbès: «L’intellectuel en France n’avait pas besoin d’être responsable, ce n’était pas sa nature.»

C’est dire si le livre est attendu. C’est dire aussi qu’il attisera, comme on dit, la polémique…

Publicité