Etats-Unis

La crise de l’eau polluée de Flint devient nationale

L’eau de cette ville du Midwest est polluée au plomb en raison de graves négligences des autorités. La colère monte. Hillary Clinton et Bernie Sanders fustigent le gouverneur républicain du Michigan

Une ville damnée. Longtemps vibrionnante cité industrielle du Midwest, Flint est à la dérive. Elle a perdu la moitié de sa population de 100 000 habitants. General Motors n’a plus que quelques milliers d’employés sur les 400 000 qui y travaillaient. En 1989, le réalisateur Michael Moore décrivait déjà la spirale de la déchéance dans son film «Roger et moi». À croire que les malheurs sont comme la poisse qui vous colle à la peau, Flint connaît une nouvelle tragédie: son eau est contaminée au plomb. Des concentrations jusqu’à 13 200 parties par milliard ont été mesurées, soit 1300 fois que la norme prônée par l’Organisation mondiale de la santé fixée à 10 parties par milliard. La crise de l’eau potable a commencé en avril 2014, mais n’est toujours pas résolue. Près de 27 000 enfants ont été contaminés au plomb. Une dizaine de personnes sont mortes de légionellose probablement liée à l’état désastreux des canalisations.

La ville de Flint se trouve dans l’Etat du Michigan, quelque 100 km au nord de Detroit. (Le Temps)

Nommé par le gouverneur républicain du Michigan Rick Snyder pour gérer en urgence les finances de Flint, Darnell Earley a fait de l’austérité une priorité absolue. Pour économiser, il a fait cesser la livraison d’eau de Détroit, qui provenait de l’eau glaciaire du lac Huron. Il a ordonné qu’elle soit fournie à partir de la rivière Flint. Or celle-ci est, de l’avis du réalisateur Michael Moore, qui partage sa vie entre Flint, sa ville natale et New York, «un cloaque industriel». Dans une lettre adressée au gouverneur, il le souligne: «Des toxines de dizaines d’usines de General Motors et de DuPont ont été déversées pendant plus de cent ans dans la rivière.» Dans les faits, c’est surtout le sel utilisé sur les routes en hiver et qui finit dans la rivière qui a fortement augmenté la teneur en chlorure de l’eau.

Ville en majorité noire

Dépassé, le gouverneur Rick Snyder a dû se résoudre à demander au président Barack Obama de qualifier le cas de Flint de situation d’urgence. Un geste difficile pour un républicain dans cette ère de très forte polarisation. L’Agence fédérale de gestion des situations d’urgence (FEMA) a été mobilisée afin de distribuer des bouteilles d’eau et des filtres à la population. D’affaire purement locale, la crise est devenue nationale. La candidate démocrate à la Maison-Blanche Hillary Clinton s’est indignée, dénonçant le manque d’attention qu’a eue Flint parce que c’est une ville en majorité noire (57%) dont 40% de la population vit en dessous du seuil de pauvreté. Son rival démocrate Bernie Sanders demande la démission du gouverneur qui s’est senti obligé d’aborder la question dans son discours sur l’état du Michigan mardi soir. L’activiste environnementale Erin Brockovich, célèbre pour s’être battue contre une société ayant pollué les eaux de la ville de Hinkley en Californie, s’est jointe au sénateur du Vermont pour exiger que justice soit faite.

27 000 enfants ont été contaminés par le plomb

Le Ministère américain de la Justice a ouvert une enquête sur l’affaire de Flint. Une démarche d’autant plus nécessaire que les autorités ne peuvent pas prétendre ne pas avoir été au courant du problème. Les appels au secours de la population ont été innombrables. Elles connaissaient l’état de la rivière Flint. Elle savait aussi qu’il aurait fallu investir 100 dollars par jour pour injecter dans les canalisations un agent anti-corrosion. Cela n’a jamais été fait. L’eau de la Flint River dont la teneur en chlorure est très élevée, a érodé les tuyaux, laissant s’échapper du plomb. Une telle négligence aurait pu être évitée si le Département de la qualité de l’environnement du Michigan avait fait son travail en imposant un contrôle de la corrosion du système. Nombre d’habitants se sont plaints de vomissements, de pertes de cheveux. À terme, les concentrations de plomb dans le corps, deux à trois fois plus fortes que la normale, peuvent avoir des conséquences graves sur le développement du cerveau des enfants.

Des agences étatiques ont falsifié des données pour laisser croire que l’eau était potable. Or l’usine de traitement de Flint n’était pas équipée pour purifier l’eau en conformité avec les normes fédérales. Depuis octobre dernier, l’eau provient à nouveau du lac Huron. Mais le problème de canalisations obsolètes demeure. Un investissement de 1,5 milliard serait nécessaire. Autant dire que le Michigan seul n’en a pas les moyens. C’est pourquoi les habitants espèrent recevoir, ce mercredi, la visite de Barack Obama, présent dans la région pour assister au salon de l’auto de Détroit et pour saluer le rebond d’une ville tout aussi sinistrée.

Publicité