Allemagne

Au moins neuf morts dans un accident de train en Bavière

Au moins neuf personnes sont mortes et une centaine ont été blessées ce matin dans la collision entre deux trains près de Bad Aibling, dans le sud de l'Allemagne

Un choc frontal entre deux trains régionaux, survenu mardi matin dans le sud de l’Allemagne, a fait au moins neuf morts et une centaine de blessés, l’un des plus graves accidents ferroviaires de ces dernières années dans le pays.

Neuf personnes sont mortes et une autre est portée disparue, a annoncé la police bavaroise en début d'après-midi. Elle a revu le bilan des blessés à la baisse, faisant état désormais de 18 blessés graves et 90 légers, contre un total de 150 précédemment.

La violente collision entre les deux trains est survenue près de Bad Aibling, une ville balnéaire de 20 000 habitants à 50 kilomètres environ au sud de Munich, dans le sud de l’Allemagne.

Bad Aibling, dans le sud-ouest Allemagne. 

Evacuation des blessés

Le site, proche d’une petite rivière, étant difficile d’accès à pied. Au moins huit hélicoptères ont été déployés pour évacuer les personnes gravement blessées. Les autres victimes sont prises en charge par des ambulances. Plus d’une centaine de membres des secours ont été dépêchés sur place.

Les sauveteurs ont dû découper l’avant des deux trains à la scie à métaux pour accéder à l’intérieur et voir si d’autres victimes s’y trouvaient. Des débris en métal jonchaient le sol.

«Une catastrophe horrible»

Une enquête est en cours pour déterminer ce qui a pu provoquer la collision entre ces deux trains régionaux Meridian près de la ville thermale de Bad Aibling. Les pistes du «problème technique ou d’une erreur humaine» sont à l’étude, a indiqué sur la chaîne allemande n-tv le ministre des Transports, Alexander Dobrindt, évoquant sur les lieux du drame «une catastrophe horrible».

Selon la compagnie Meridian, appartenant au groupe français Transdev, les deux trains sont «imbriqués l’un dans l’autre» et ont «partiellement déraillé». Le trafic sur la ligne entre Rosenheim et Holzkirchen a été coupé, ainsi que deux routes locales.

Angela Merkel «bouleversée»

La chancelière allemande Angela Merkel s’est dite «bouleversée». «Je suis bouleversée et triste après ce grave accident ferroviaire. Mes pensées vont en particulier aux familles des neuf personnes qui y ont perdu la vie», a-t-elle indiqué dans un communiqué, se disant «confiante dans le fait que les autorités compétentes mettront tout en oeuvre pour déterminer les causes de cet accident».

Publicité