Débat

Un salaire acquis pour tous: promesse d’avenir ou utopie calamiteuse?

L’initiative populaire «Pour un revenu de base inconditionnel» passe cette semaine sous la Coupole. Le sociologue Sandro Cattacin la défend, estimant que c’est le parachèvement d’une juste redistribution. Le libertarien Jan Krepelka y voit un engrenage fatal aux libertés et à la prospérité

Un salaire acquis pour tous: utopique?

L’initiative populaire «Pour un revenu de base inconditionnel» passe cette semaine sous la Coupole. Le sociologue Sandro Cattacin la défend, estimant que c’est le parachèvement d’une juste redistribution. Le libertarien Jan Krepelka y voit un engrenage fatal aux libertés et à la prospérité

Sandro Cattacin: «Pour une société de la confiance»

Depuis des années, la discussion sur un revenu de base inconditionnel pour toute personne établie dans un territoire donné est marquée par une forte opposition entre ceux qui défendent une vision utopique et humaniste de la société et ceux qui la considèrent plutôt comme concurrentielle entre des personnes plus égoïstes que solidaires.

Les «utopistes» pensent qu’avec ce revenu de citoyenneté nous pouvons créer une société plus humaine, décélérée, avec un renforcement de la marge de négociation des gens qui doivent travailler à des conditions pénibles, voire injustes; les autres, qui pensent en termes de concurrence, même lorsqu’ils sont favorables à un soutien aux personnes en détresse, projettent l’image d’une société d’égoïstes dans laquelle un revenu de citoyenneté aurait pour effet de faire exploser non seulement les coûts de la sécurité sociale, mais aussi et surtout le nombre de fainéants ou assistés... Lire la suite

Jean Krepelka: «Non à l’asservissement!»

A propos de l’initiative populaire «Pour un revenu de base inconditionnel», partons d’une image que tout le monde aura retenue: celle des piécettes de cinq centimes tombant par milliers sur la Place fédérale lors du dépôt de l’initiative, comme s’il en pleuvait.

Aujourd’hui encore, c’est cette image qui orne le site des partisans de l’initiative. Un choix fondamentalement révélateur, car cette image symbolise bien à elle seule la prémisse fondamentale de leur proposition: que l’argent tombe du ciel.

Ceci permet d’expliquer tant le manque d’inquiétude des initiants quant aux conséquences économiques de leur proposition, que leur absence de réflexion sur ses implications éthiques. D’une part, en effet, si l’argent tombe du ciel, alors au même titre que l’installation d’un panneau solaire n’entrave en rien la production future de rayons du soleil, de même la façon dont sera distribué cet argent tombant du ciel n’aura aucun effet sur la quantité future de cette manne distribuable. D’autre part, puisque l’argent tombe du ciel, alors il n’y a aucune raison éthique de ne pas le ramasser et le distribuer: certainement, le ciel ne va pas s’en plaindre, en souffrir ou se rebeller... Lire la suite

Publicité