Revue de presse

Wikipédia fête ses 15 ans ce vendredi

Petit exercice encyclopédique autour de l’encyclopédie en ligne, via les médias qui célèbrent l’anniversaire d’un outil qui s’est imposé de manière époustouflante

L'encyclopédie collaborative en ligne Wikipédia fête ce vendredi son 15e anniversaire. Elle est devenue aujourd'hui l'un des sites les plus visités au monde et donne un aperçu des intérêts des internautes de partout, avec des variations parfois importantes d'une langue à l'autre. Fondée par l'homme d'affaires américain Jimmy Wales et le philosophe Larry Sanger (voir son blog), bien qu'imparfaite et financée par la fondation Wikimédia – qui demeure fragile (voir l'article de BFM Business) – elle est un modèle, dans le sens où «elle a révolutionné l'idée que l'on se fait du savoir».

Quelques faits et chiffres sur Wikipédia. LINDA DAVID/Keystone / LINDA DAVID

Si l'on peut se faire une bonne idée de sa naissance et de son évolution avec l'entretien donné dimanche dernier au Forum radiophonique de RTS Info, par Stéphane Koch, spécialiste des technologies de l'information, d'après une étude publiée jeudi par le centre de recherche américain Pew, l'article consacré à Wikipédia elle-même a été le plus consulté l'an dernier parmi tous ceux existant en français dans l'encyclopédie en ligne!

Pew Research Center

«Alors pour rendre hommage à ce qui sera peut-être vu dans les siècles à venir, comme L'Encyclopédie de Diderot et D'Alembert, comme un phare de notre époque», Le Huffington Post s'est amusé «à lister quelques-uns des articles les plus improbables de la version française». Il y a par exemple «des centaines de listes sur Wikipédia. (...) L'une de nos préférées: la liste de tout le vocabulaire bien particulier... du capitaine Haddock, meilleur ami de Tintin.»

Pew Research Center

En fait, il y en a tellement, de ces listes, «qu'on ne peut pas toutes les citer». «Le plus simple serait d'aller sur l'article «liste des listes», qui liste... les listes (...). Ou sur la liste des listes de films (dans laquelle vous trouverez d'ailleurs la liste des films non pornographiques contenant des actes sexuels non simulés, à laquelle il fallait penser) ou des îles... En fait, allez plutôt directement sur la «liste des listes de listes»

Les Echos précisent que «pour les seules pages en anglais, il faudrait (...) compter seize années de lecture» pour faire le tour de tout le contenu, en l'état actuel. Une ampleur qui permet d'avoir un aperçu des intérêts des internautes à travers le monde, avec des variations parfois importantes d'une langue à l'autre.»

Pour le «blogue» spécialisé de Radio-Canada, Wikipédia est devenu la référence pour la majorité des gens. Ce qui veut dire que si vous contribuez à la dernière version d’un article, vous pouvez avoir une influence sur des millions de gens. Certaines pages sont modifiées et remodifiées sans fin. Cela s’appelle des guerres d’édition», que Contropedia permet d’observer. Un outil qui «est conçu de façon à présenter clairement «l’intensité des batailles» en montrant visuellement les controverses entourant les mots ajoutés ou effacés».

Lire aussi: Wikipédia, une quinceañera qui grandit wikiwiki (06.01.2015)

D'ailleurs, indique Le Monde, Wikipédia «est bien plus qu’une encyclopédie qu’on consulte pour se documenter ou faire ses devoirs scolaires. Elle est devenue aussi un objet de recherche en tant que tel, à l’instar d’une tribu d’Amazonie, d’un programme informatique ou d’un patient. La base de données Scopus, une des trois plus importantes du monde, recense ainsi plus de 5400 articles ayant pour sujet ou pour objet Wikipédia publiés dans des revues, des actes de colloques ou des livres. Quatorze brevets mentionnent même le célèbre site.»

Et les journalistes, qu'en font-il? Le quotidien gratuit 20 Minutes l'a reconnu le 4 janvier dernier: «En général, les pages Wikipédia ne sont que des litanies de statistiques et sont formées de quelques informations qui font le bonheur des commentateurs TV ou des journalistes.» Mais, citant l'exemple de «Troy Deeney, l’attaquant de Watford, c’est une véritable épopée qui mérite d’être contée!».

Enfin, très honnête avec elle-même, Wikipédia dit que «Wikipédia est devenue un sujet d'actualité, de débat et de satire dans de nombreux pays». Certain médias insistent sur son manque de fiabilité, comme le journal satirique américain The Onion. «D'autres critiquent le fait que tout le monde peut modifier Wikipédia», comme dans un épisode de la série télé The Office, «où Michael Scott déclare que «Wikipédia est la meilleure chose de tous les temps. N'importe qui dans le monde peut écrire n'importe quoi sur n'importe quel sujet».

Et puis «des émissions radiophoniques ou télévisées comme The Colbert Report ont plusieurs fois incité les téléspectateurs à modifier» des pages, «parfois pour y inclure des informations volontairement erronées ou fantaisistes», afin de vérifier si elles sont ensuite corrigées. Et «inversement, l'illustration Protestataire wikipédien» de la bande dessinée XKCD dans un meeting politique «s'amuse de l'obsession des Wikipédiens à fournir des sources à toutes les affirmations».

XKCD

Si c'est Wiki qui le dit...

Publicité