Lu Ailleurs

Les étranges marguerites de Fukushima

Un habitant de la commune de Nasushiobara, non loin de la centrale de Fukushima, a publié des images de fleurs aux formes étranges

Voilà de bien curieuses marguerites, avec leur capitule tout biscornu, on dirait qu’un petit malin s’est amusé à les pincer. Sauf que ce qui les a ainsi déformées, semble-t-il, serait la radioactivité.

Nous sommes en effet dans la préfecture de Tochigi, à quelques dizaines de kilomètres de la centrale de Fukushima, au Japon, et ces photos ont été prises par un habitant de Nasushiobara dans son jardin, rapporte le site Fukushima-diary.

«Celui de droite a poussé, s’est divisé en deux tiges avec deux fleurs soudées ensemble, avec 4 hampes florales comme tenues par une ceinture. Celle de gauche a 4 tiges collées qui ont poussé ensemble et porte une fleur en forme d’anneau», décrit l’auteur de ces clichés, ajoutant enfin que «la dose ambiante [de radioactivité] est de 0,5 μSv/h à 1 m du sol.»

Cette espèce de fleur, la marguerite Shasta, ressemble à ceci en conditions normales:

Publicité