Humour

La blague la plus drôle serait suédoise

Le magazine Reader’s Digest a organisé un vote auprès de ses lectrices et lecteurs du monde entier. Ses lecteurs ont tranché parmi trente blagues. La Suisse a décroché la 16e place.

La meilleure blague au monde vient de Suède. Le magazine Reader’s Digest a organisé un vote auprès de ses lectrices et lecteurs du monde entier et la blague envoyée par Jörgen Jönsson a recueilli le plus de voix sur les trente pays participants. Trente blagues du monde étaient en lice, de l’Australie à la Suisse, la Thaïlande et la Hongrie en passant par l’Allemagne et la France. Les lectrices et lecteurs ont pu donner leur avis par carte postale ou sur les pages web de Reader’s Digest.

«La blague suédoise qui a remporté le plus de voix présente un humour compris dans le monde entier», affirme Edwin Surbeck, rédacteur en chef de Reader’s Digest Suisse. «Le jeune paysan rusé qui joue un tour au bourgeois de la ville, c’est une histoire qui existe partout dans le monde. Les blagues qui s’en sont le moins bien sorties sont celles très typiques de l’humour national. Car en définitive, chaque pays a un humour qui lui est propre.» Le magazine Reader’s Digest, qui paraît en 50 éditions dans 21 langues, a remis un chèque de 1’000 dollars US à Jörgen Jönsson, originaire du Sud de la Suède, pour sa blague lauréate.

Suivaient au classement des blagues préférées des lecteurs, celles de Finlande, de Russie et du Mexique. La blague allemande est arrivée en 11ème place, celle de Suisse à la 16ème. Les lanternes rouges ont été décernées à la Grande-Bretagne, la Chine, la Croatie, la Corée du Sud et l’Espagne.

Au total 16’301 lecteurs se sont exprimés, dont 3’328 ont voté en faveur de la blague suédoise. Que voici: «C’est l’histoire d’un citadin qui décide de partir chasser à la campagne. L’homme, en costard-cravate, arme son fusil, vise et... pan! tue un faisan, qui tombe dans la cour d’un fermier. Le type s’approche de la ferme avec l’intention de récupérer sa proie et tombe nez à nez avec un paysan hargneux. «Ce gibier est tombé dans MA ferme! Il est à moi!», hurle le fermier. Mais le chasseur n’en démord pas. «C’est moi qui l’ai tué! Rendez-le- moi!», répond-il. «Très bien, mon gars. Si tu veux récupérer ton faisan, on va se le jouer à la campagnarde», continue le paysan. «C’est-à-dire?», hurle le chasseur. «Eh bien, je vais te donner un bon coup de pied là où je pense, puis ce sera ton tour. Celui qui criera le moins fort emportera le gibier», déclare donc le fermier. Le chasseur accepte et se met en position, jambes écartées. Le paysan prend son élan et... vlan ! dans le mille. Le chasseur s’écroule et se tord de douleur. Vingt minutes plus tard, il réussit enfin à se relever pour prendre sa revanche, mais le paysan l’arrête et dit: «C’est bon maintenant, tu as gagné. J’abandonne. Tu peux récupérer ton faisan.»

Depuis des années, Jörgen Jönsson a toujours beaucoup de succès lorsqu’il raconte cette blague. «Selon le pays où l’on se trouve, on peut modifier un peu les personnages», a déclaré l’heureux lauréat. «Cette blague n’est pas trop grasse. Elle fait rire aussi bien les hommes que les femmes.»

Publicité