Podium

Excellent départ des skieuses suisses

Médailles d’or et de bronze pour Aline Danioth en combiné alpin et Super-G. Mélanie Meillard monte sur la seconde place du podium en combiné alpin

L’ancienne skieuse suisse Dominique Gisin, championne olympique de la descente en 2014 à Stochi, est à Lillehammer en tant que «Athlete role model». Elle regrette de n’avoir pas eu accès aux JOJ dans sa jeunesse. «Lorsque j’ai vu l’atelier de prévention contre les blessures sur le site de Lillehammer, je me suis dit que ça m’aurait été bien utile! Les jeunes athlètes ont beaucoup de chance de pouvoir bénéficier d’autant d’événements qui tournent autour du sport. J’aurais adoré ça!» Dimanche, elle était au bas de la piste de Hafjell, les yeux plein d’admiration pour deux jeunes Suissesses qu’elle suit depuis longtemps. «Je connais Aline Danioth depuis qu’elle a six ans, elle est extraordinaire! Mélanie Meillard et elle ont des techniques extraordinaires, elles vont aller très loin. Lors de la compétition, je voyais qu’elles étaient d’une ligue différente des autres skieuses!»

Lire aussi : A Lillehammer, la Norvège renoue avec son rêve olympique

Des cris de joie des athlètes suisses ont accueilli Aline Danioth dans l’aire d’arrivée samedi matin. La skieuse de 17 ans, domiciliée dans le canton d’Uri, prenait la troisième place du Super-G et ainsi la première médaille suisse des JOJ. «J’ai eu un bon sentiment pendant la course et j’ai vraiment mis les gaz, confiait samedi Aline Danioth. Mais en franchissant la ligne d’arrivée, j’ai quand même été surprise de mon résultat!» Un bon premier jour de compétition pour la jeune skieuse: «Maintenant que je suis sur le podium, il faut que j’y reste!», espérait Aline Danioth au sortir de sa première course. Mission accomplie, puisque dimanche, la jeune Suissesse a été couronnée de l’or olympique dans l’épreuve de combiné alpin.

Juste derrière elle, Mélanie Meillard s’est parée d’argent. «Je suis aux anges, évidemment! Mais je vais me reposer, pas question d’aller faire la noce», glissait la Neuchâteloise, valaisanne d’adoption. La skieuse de 17 ans loge avec les 47 autres athlètes suisses au village olympique et ses parents sont venus la soutenir durant la semaine.

Publicité