Laïcité

Le parlement valaisan veut permettre l’interdiction du voile à l’école

Même si le problème n’existe pas en Valais, le Grand Conseil a adopté une motion qui demande une base légale permettant aux directeurs d’école d’interdire le port du foulard religieux dans les établissements scolaires. La demande a été combattue sans succès par la gauche

Le Grand Conseil valaisan a accepté mardi une motion qui demande une base légale permettant d’interdire le port du voile à l’école. Le problème n’existe pas en Valais, admettent les motionnaires dont la démarche se veut préventive.

La motion a été combattue par la gauche. Célestin Taramarcaz (PS) s’est demandé s’il y avait un réel besoin de légiférer. Les témoignages des directeurs d’établissements scolaires indiquent que de rares cas problématiques ont été résolus par le dialogue.

La position de la gauche n’a pas convaincu. Le parlement a accepté la motion par 90 voix contre 18 et 4 abstentions. Les motionnaires PDC demandent que le gouvernement établisse une base légale permettant aux directeurs d’écoles de prononcer une interdiction en cas de problème.

Les motionnaires veulent éviter que le voile ne soit utilisé à des fins de provocation, de prosélytisme ou de propagande. Dans ces cas particuliers, les directions d’école doivent pouvoir prendre des mesures pouvant aller jusqu’à une interdiction.

L’UDC, qui a lancé le 20 février une initiative populaire pour interdire le voile à l’école, a appuyé la motion. Le problème existe même s’il n’a pas pris de grande proportion, a déclaré Jean-Luc Addor (UDC). Il veut une législation, qu’elle soit imposée par une initiative ou par une motion.

Publicité