Droit international

L’UDC a lancé mardi son initiative contre les juges étrangers

La droite nationale lance ce mardi son initiative contre les juges étrangers

L’initiative de l’UDC «Le droit suisse au lieu des juges étrangers» lancée ce mardi et qui veut instaurer la primauté du droit suisse sur le droit international, réunit contre elle tous les autres partis politiques ainsi qu’une cinquantaine de grandes ONG. Côté politique, c’est le Parti bourgeois démocratique (PBD) et le PS qui dirigeront la campagne, sans attendre la récolte des signatures, alors que les ONG se sont fédérées sous la bannière de la campagne «Protection D – Les droits humains nous protègent».

«Intolérable pour les droits humains et incompatible avec l’Etat de droit», attaque le communiqué signé par le Parti évangélique suisse, les libéraux-radicaux, le Parti socialiste, le Parti démocrate-chrétien, les Verts, le Parti vert’libéral et le PBD.

De son côté, la campagne «Protection D» à laquelle participent les grandes organisations de protections de l’enfant ou de la personne, la Croix-Rouge suisse, Caritas, Terre des hommes, Avenir Social, ou Reporters sans frontières, estime que l’initiative de l’UDC, qui entend «contraindre de manière systématique la Suisse à dénoncer les conventions internationales», est une «attaque directe contre nos droits humains».

Publicité