Luxe

Une montre Breguet ayant appartenu à Charles-Louis Havas mise aux enchères

C'est une pièce d'exception que les collectionneurs tenteront de s'arracher à Genève, en mai prochain. Cette montre gousset en or, signée Breguet, est estimée entre 600 000 et 1,2 million de francs suisses

Une exceptionnelle montre gousset en or, signée Breguet, et ayant appartenu à Charles-Louis Havas, fondateur de l'agence Havas, ancêtre de l'AFP, sera mise en vente aux enchères à Genève le 16 mai, a-t-on appris auprès de la maison Christie's.

Signée Breguet et fils, numéro 217, cette montre a été vendue pour la somme de 4 800 francs le 31 décembre 1817 à Charles-Louis Havas (1783-1858), a indiqué à l'AFP Sabine Kegel, experte de la division haute horlogerie de Christie's. «A l'époque c'était une somme énorme», a-t-elle ajouté.

Lire aussi: Breguet remporte l'aiguille d'or à Genève

La maison d'enchères estime cette montre entre 600.000 et 1,2 million de francs suisses (entre 550.000 et 1,1 million d'euros).

Il s'agit d'une montre «perpétuelle à répétition, à quantième de mois et dates et équation».

«La montre se remonte toute seule, elle est équipée d'un poids oscillant dans le mouvement qui sert de remontoir», a ajouté l'experte. Breguet a mis au point cette invention et a fabriqué environ 60 montres de ce type.

Une pièce d'exception équipée de «l'équation du temps»

En outre, la montre, d'un diamètre de 5,5 cm, est équipée d'un système permettant les répétitions par carillon de toutes les heures et les quarts d'heure. Il y a aussi un calendrier avec le jour et le mois, et une réserve de marche.

Enfin, elle est équipée d'une invention particulièrement complexe, que seule une poignée d'horlogers arrivent à reproduire, appelée «l'équation du temps».

La maison Breguet explique sur son site qu'il s'agit de «la différence entre le temps solaire moyen - notre temps civil d'une durée conventionnelle de 24 heures - et le temps solaire vrai qui varie en raison de la course irrégulière qu'accomplit la Terre autour du Soleil». «L'indication de l'équation du temps est précieuse pour les astronomes et les navigateurs», ajoute l'horloger.

Selon Mme Kegel, c'est une des pièces «les plus compliquées fabriquées par M. Breguet, qui arrive sur le marché des enchères».

En 2012, une montre Breguet similaire avait été adjugée pour plus de 2 millions de francs suisses à Genève.

Les héritiers du fondateur de l'agence Havas, qui allait ensuite donner naissance à l'Agence France-Presse, ont vendu la montre à un scientifique anglais, Sir David Salomons (1851-1925), qui avait réussi à rassembler la plus grande collection de montres Breguet de tous les temps.

Cette montre Havas est apparue pour la première fois sur le marché des enchères en 1963, avec une partie de la collection Salomons, à Londres, chez la maison Sotheby's.

Un collectionneur privé portugais l'a achetée à l'époque pour «une somme astronomique». La montre a ensuite été revendue 2 fois de gré à gré avant d'apparaître à présent à nouveau sur le marché des enchères.

Publicité