Aller au contenu principal

A la Une

Genève

Le PLR genevois a rétréci autour de Pierre Maudet

Par , publié le

OPINION. Le plus grand parti de Genève a choisi le reflux. Alors que la campagne pour les élections fédérales démarre, les militants ont préféré, à un faible écart, concentrer leurs forces sur la défense des intérêts du conseiller d’Etat plutôt que d’organiser la conquête. La fracture au sein du PLR genevois est profonde

Publicité

Vidéos

Pawel Adamowicz: un meurtre politique?

Ils étaient des milliers dans les rues de Gdansk, pour rendre hommage à leur maire Pawel Adamowicz. Un meurtre qui dépasse le fait divers. Analyse avec l’historien Paul Gradvohl, spécialiste de l'Europe centrale contemporaine à l'Université de Lorraine, et ex directeur du Centre de civilisation française de l'Université de Varsovie.

Pawel Adamowicz: un meurtre politique?

n/a

Actualité 

Previous Next

La crise Grande-Bretagne – UE

Économie

Monde

Suisse

Genève 

Pierre Maudet a son parti cantonal avec lui

Par , publié le

Le résultat a été très serré. A 341 oui contre 312 non et 56 abstentions, la base a décidé de soutenir le conseiller d’Etat lors de son assemblée générale extraordinaire. Le président Alexandre de Senarclens a démissionné. Récit d’une soirée qui a fait office de catharsis

Publicité

Sport

Société

Culture

Sciences

alimentation

Les protéines du futur seront produites par… des bactéries

Par Frédéric Faux, Helsinki, publié le

Solar Foods, une entreprise finlandaise, fait travailler des bactéries pour fabriquer des protéines alimentaires. Une technique plus efficace que l’agriculture ou l’élevage… mais les consommateurs suivront-ils?

Lifestyle

Publicité

Sur les blogs du Temps

Le climat aujourd'hui et demain

Face au climat: gérons le changement!

Par Dorota Retelska, publié le

Aujourd’hui, une couche de neige exceptionnelle couvre le Nord des Alpes et cause un danger d'avalanche maximal sur l'échelle de mesures que nous avons utilisé jusqu'à présent. En juin, Lausanne subissait une pluie hors normes, cet été la Suisse et.....

Le temps de la Comédie

Comédie de Genève

Fantômes de la Comédie, épisode 7

Par Alexandre Demidoff, publié le

Et si les fantômes jouaient les desperados? C’est le scénario de Giona Mazzucchelli et d’Ivan Descombes, étudiants à la HEAD de Genève Qui a dit que les fantômes étaient détachés des contingences, que les passions des mortels ne les concernaient plus...

0:00

Le Temps teste la synthèse vocale. En voiture ou dans les transports en commun, écoutez le briefing de la rédaction. Faites nous part de vos remarques à l'adresse webmaster@letemps.ch

Le Temps teste la synthèse vocale. En voiture ou dans les transports en commun, écoutez le briefing de la rédaction. Faites nous part de vos remarques à l'adresse webmaster@letemps.ch

  1. Le briefing.
  2. Chère lectrice, cher lecteur,
    La Chambre des communes a refusé l’accord négocié entre le gouvernement anglais et la Commission européenne à propos de la sortie de la Grande-Bretagne de l’UE. Si ce n'est pas une surprise, le score est inédit: avec 202 voix pour et 432 voix contre, c'est la première fois de l'histoire du parlement britannique qu'un gouvernement perd avec une telle marge.
    Theresa May et les ministres qui lui sont restés fidèles se trouvent acculés, entre la tentation du renoncement et l’hypothèse de négocier un délai afin de reformuler les termes de l’accord. Peu avant le vote crucial de mardi soir, la première ministre avait évoqué l’hypothèse d’un report de la date fatidique du Brexit, le 29 mars 2019.
    A Londres, cette journée de mercredi va être déterminante. Vous trouverez sur notre site nos analyses, notre reportage à Liverpool ainsi qu'une chronologie illustrée du Brexit.
    Gaël Hurlimann
  3. À LA UNE
  4. À BERNE ET DANS LES CANTONS
  5. DANS LE MONDE
  6. LES CLÉS DU DÉBAT
  7. LE POINT ÉCO
  8. VOTRE MAGAZINE
  9. DANS NOS ARCHIVES
  10. Fin des titres.
  11. Le briefing.
  12. Chère lectrice, cher lecteur,
    La Chambre des communes a refusé l’accord négocié entre le gouvernement anglais et la Commission européenne à propos de la sortie de la Grande-Bretagne de l’UE. Si ce n'est pas une surprise, le score est inédit: avec 202 voix pour et 432 voix contre, c'est la première fois de l'histoire du parlement britannique qu'un gouvernement perd avec une telle marge.
    Theresa May et les ministres qui lui sont restés fidèles se trouvent acculés, entre la tentation du renoncement et l’hypothèse de négocier un délai afin de reformuler les termes de l’accord. Peu avant le vote crucial de mardi soir, la première ministre avait évoqué l’hypothèse d’un report de la date fatidique du Brexit, le 29 mars 2019.
    A Londres, cette journée de mercredi va être déterminante. Vous trouverez sur notre site nos analyses, notre reportage à Liverpool ainsi qu'une chronologie illustrée du Brexit.
    Gaël Hurlimann
  13. À LA UNE
  14. À BERNE ET DANS LES CANTONS
  15. DANS LE MONDE
  16. LES CLÉS DU DÉBAT
  17. LE POINT ÉCO
  18. VOTRE MAGAZINE
  19. DANS NOS ARCHIVES
  20. Fin des titres.