Le 24 juin 2012, Nick Cave célébrait son 20 000e jour sur terre. Il s'est réveillé à 7 heures pile. Il a consulté son psychiatre, il a traîné dans ses archives, The Museum of Important Shit, il a enregistré «Boson Higgs Blues», il a mangé des nouilles noires et de l'anguille chez Warren Ellis, son violoniste, il a roulé en voiture avec Kylie Minogue, Ray Winstone et Blixa Bargeld, un ancien des Bad Seeds. Il a donné un concert formidable avant de s'asseoir sur la plage de Brighton, face à la mer nocturne d'où surgira bien quelque Léviathan… Où commence la fiction, où s'arrête le documentaire dans ce film étrange et fascinant que Iain Forsyth et Jane Pollard consacrent au rocker australien?