– Sur un bateau pour aller où?

– A Cuba. Je n’y suis encore jamais allée.

– Et sur un pédalo, avec qui?

– Mon amoureux.

– Fermez les yeux. Si je vous dis «De l’eau», que voyez-vous?

– Des chutes d’eau, grandes, transparentes. Peu importe où.

– Votre spécialité à la piscine?

– La brasse. Un kilomètre en une demi-heure. J’y vais souvent.

– Combien de bains par semaine?

– Quasiment jamais. Par souci écologique, depuis des années.

– Votre plus belle odyssée?

– Le Conseil national.

– Votre vie: Un verre à moitié vide ou à moitié plein?

–Ça déborde!

– Les douches froides, à quoi ça sert?

– A revenir à la réalité, à se remettre en piste.

– Votre plus grand plongeon?

– Avoir quitté mon travail au secrétariat du PS de Vaud, sans savoir ce qui m’attendait.

– Votre record de ricochets?

– Au bord du Léman. Enfant, avec mes parents, tout endimanchés, on se promenait à Ouchy avec tous les Italiens. Ça m’est resté.

– Une saison en eaux troubles…

– C’est ne pas être en harmonie avec ses options politiques, amicales… Et ça m’arrive de temps en temps, oui.

– Henniez bleue ou Henniez verte?

– Bleue. Mais surtout l’eau du robinet. L’eau en bouteille, c’est un scandale, évidemment. Sauf qu’au restaurant, je n’ose pas demander une carafe.

– Un mot avec un e dans l’o?

– L’eau!

– Qu’est-ce qui vous fait perdre pied?

– Rien. Je suis insubmersible.

– La partie de vous que vous lavez en premier le matin?

– Les dents. Robinet fermé.

– Qu’entendez-vous quand vous avez la tête sous l’eau?

– Que j’ai beaucoup à faire. Mais j’adore ça, je ne travaille bien que dans le stress.

– Qui pour une leçon privée de natation?

– Pascal Couchepin: Quelqu’un qui coule tout le temps mais qui finit toujours par s’en sortir.

– Quel goût a l’eau bénite?

– Je ne la bois pas, mais elle est divine. J’en ai chez moi, ramenée de Lourdes. J’en ai même offert à un malade. Il n’était pas pratiquant mais n’a pas osé la jeter.

– Etes-vous la fille de la mer?

– Oui, celle de l’Adriatique.

– La seule musique qui soit plus belle que celle des vagues?

– Celle de Vampire Weekend, le groupe que j’écoute en boucle. Notamment le titre A-Punk.

– Sticks de poisson ou caviar?

– Mais les deux! Le caviar, on devrait tous y avoir droit.

– L’eau est-il l’or bleu de demain?

– C’est vrai et cela m’inquiète. Ici, nous pouvons la recycler, mais dans les pays en voie de développement, l’eau disponible est tout de suite polluée.

– A quoi servent les jacuzzis?

– C’est une perte d’énergie. Et je n’y vois rien de sensuel.

– Aujourd’hui, qui sont les sirènes que nous n’entendons pas?

– C’est peut-être naïf, mais ce sont tous ceux qui, dans le monde, subissent des conflits oubliés. Et aussi nos voisins, juste à côté de chez nous.

– Pour qui était votre dernier mollard?

– Je suis Vaudoise, je ne sais donc pas ce que cela veut dire…

– Quelle boisson pour accompagner votre dernier repas?

– Du vin rouge, de l’Humagne.

– Ô rage, ô désespoir…

–… je ne suis pas écrivain!

Conseillère nationale socialiste, Lausanne