Sites-mémoire

Albert Einstein

Plus de 34 millions de clics en un mois: c’est peu de dire que la nouvelle version du site d’archives numériques cataloguant 80 000 documents en relation avec le physicien a tout de suite été un immense succès

Sites-mémoire Albert Einstein

Pendant trois semaines, découverte de sites web qui font référence

Plus de 34 millions de clics en un mois: c’est peu de dire que la nouvelle version du site d’archives numériques cataloguant 80 000 documents en relation avec le physicien a tout de suite été un immense succès, ce printemps (www.alberteinstein.info). L’affiche est très prometteuse: par ordre chronologique, sont accessibles certains de ses diplômes d’écolier (celui du lycée d’Aarau en 1896). En ligne aussi, son travail scientifique, avec ses carnets, ses conférences, et un frisson vous parcourt forcément l’échine devant le fameux E = MC2 . Ses carnets de voyage aux Etats-Unis, en Palestine, au Japon. Ses lettres personnelles à sa femme, à sa maîtresse et future femme. Sa correspondance sur la guerre avec Sigmund Freud, ses critiques envers la Société des nations, impuissante à prévenir les conflits… La matière est infiniment riche. C’est une collaboration entre les Universités de Jérusalem, Caltech et Princeton qui a permis de centraliser sur le Net ces archives Einstein. Sur l’ensemble des documents référencés, seuls 7000 bénéficient pour l’instant d’un traitement complet – numérisation en haute définition, transcription des lettres manuscrites et traduction en anglais des textes en allemand. Des carrousels thématiques grand public montrent la voie. A terme, tout sera numérisé.

Publicité