Allemagne

En Allemagne, le SPD fait vaciller le gouvernement Merkel

Les sociaux-démocrates allemands ont élu samedi une direction très à gauche et très critique envers la grande coalition

Les jours du gouvernement d’Angela Merkel pourraient bien être comptés. Contre toute attente, c’est un duo très critique envers la grande coalition qui s’est imposé samedi à la tête du Parti social-démocrate (SPD). Appelés à élire leur nouvelle direction, les 425 000 membres du SPD ont choisi Saskia Esken et Norbert Walter-Borjans, à plus de 53%. La défaite est sévère pour l’autre duo, donné favori et mené par Olaf Scholz et Klara Geywitz. Samedi soir, au siège du SPD, l’actuel vice-chancelier et ministre des Finances affichait un visage lugubre à l’annonce des résultats.

Jusqu’à leur entrée en lice, fin août, Saskia Esken et Norbert Walter-Borjans étaient quasiment inconnus du grand public. Mère de trois enfants et originaire du Bade-Wurtemberg, Saskia Esken siège au Bundestag depuis 2013 et appartient à l’aile gauche du SPD. Le second, surnommé le «Robin des bois des contribuables», a été ministre des Finances du Land de Rhénanie-du-Nord-Westphalie et s’est fait, un temps, connaître pour avoir, en 2012, acheté 11 CD contenant les noms de contribuables possédant des comptes bancaires en Suisse.